Des adolescents en paient d'autres pour poignarder des cibles

D'après le ministère de la Justice, une personne sur cinq arrêtée ou condamnée pour une attaque au couteau avait entre 10 et 17 ans. [THIERRY ZOCCOLAN / AFP]

Payer les autres pour faire le sale boulot. Des adolescents de Liverpool (Grande-Bretagne), durant un podcast, ont confié que certains d'entre eux étaient payés pour poignarder d'autres jeunes.

En échange, les commanditaires, des chefs de gangs, rémunèrent les agresseurs avec une prime qui peut monter jusqu'à 1.000 livres (environ 1.100 euros), affirme BBC Beyond Today.

Ces groupes délèguent généralement la vente de la drogue ou l'usage de la violence à des jeunes ou des personnes vulnérables afin de ne pas se retrouver directement impliqués, notamment lors des arrestations.

«Plus d'argent et plus de respect»

Durant l'émission, un adolescent a assuré que son meilleur ami avait lui-même été la cible d'une prime. Un groupe a attaqué la victime qui s'est ensuite retrouvée à l'hôpital. Certains des jeunes n'hésitent pas à se partager les primes.

Leur motivation ? «Ils le feront car ils pensent que c'est ainsi qu'ils auront plus d'argent et plus de respect de la part des anciens», assure un jeune homme interrogé par la BBC. 

Selon les statistiques de la police du Merseyside, le nombre d'agressions au couteau a augmenté de 35% en 2018. L'an dernier, 1.231 infractions avec une lame ont été enrregistrées. 

D'après le ministère de la Justice, 22.041 attaques au couteau ou à l'arme ont été enregistrés en Angleterre et au Pays de Galles l'année dernière. Le taux le plus haut depuis 2010. Parmi les arrestations et les condamnations, une personne sur cinq avait entre 10 et 17 ans. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles