Le cabillaud risque de disparaitre à cause de réchauffement climatique

En cinquante ans l'oxygène dans nos océans a diminué d'environ 2% à 5%.[©Boris HORVAT / AFP]

La liste des espèces menacées par le réchauffement climatique s’agrandit. Selon une étude publiée ce lundi dans la revue Philosophical Transactions of The Royal Society B, certains animaux marins, comme le cabillaud, pourraient mourir à cause du dérèglement climatique.

Les deux chercheurs britanniques en charge de cette étude se sont intéressés à quatre types de crustacés appelés amphipodes de l'Antarctique pour analyser les conséquences du manque d’oxygène dans les océans. Un fléau liée à la hausse des températures.

Un océan pauvre en oxygène

En cinquante ans, «l'oxygène dans nos océans a diminué d'environ 2% à 5%», déplore John Spicer, coauteur de l'étude. Un manque d’oxygène qui impacterait davantage les gros animaux que les petits, à l’image par exemple du cabillaud et et haddock, rapporte Slate.

«Si ces espèces ne s'adaptent pas, de nombreux grands invertébrés marins vont soit perdre en taille, soit faire face à une extinction, poursuit le chercheur, ce qui aurait un impact profondément négatif sur les écosystèmes dont ils font partie.», précise-t-il.

Un mécanisme de survie insuffisant

Si certaines espèces ont développé des mécanisme de survie «évolutionnaire» pour compenser la perte d'oxygène, les scientifiques alertent sur le fait que cela ne permettra pas de résoudre le problème.

«Il serait imprudent de laisser nos espoirs reposer sur ce sauvetage évolutionnaire. Plusieurs grandes espèces seront certainement les premières victimes de notre océan réchauffé et pauvre en oxygène», a conclu le zoologiste marin à l'université de Plymouth.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles