Le drone américain «a violé l'espace» iranien, affirme Téhéran

Un nouveau cran a été franchi dans la flambée de tension entre Téhéran et Washington. Les Gardiens de la Révolution iraniens ont annoncé ce jeudi 20 juin avoir abattu un «drone espion américain».

Le drone «a violé l'espace aérien iranien et a été touché à 4h05 [23h35 GMT mercredi par 25°59'43" [de latitude Nord et] 57°02'25"[de longitude Est]», a écrit sur Twitter le ministre des affaires étrangères iranien Mohammad Javad Zarif. «Nous avons retrouvé des morceaux du drone militaire américain dans NOS eaux territoriales à l'endroit où il a été abattu», a-t-il ajouté.

«Notre pays n'acceptera pas cela, je peux vous le dire», a lancé, menaçant, Donald Trump américain qui s'exprimait depuis le Bureau ovale.

Interrogé sur une éventuelle réaction américaine au drone abattu, il est resté évasif : «Vous verrez», a-t-il simplement répondu, avant de sembler vouloir faire baisser la température en évoquant la piste d'une erreur du côté iranien faite par quelqu'un de «stupide». «J'ai du mal à croire que cela était délibéré», a-t-il dit.

En dépit des affirmations répétées des Etats-Unis et de l'Iran selon lesquelles ils ne cherchent pas la guerre, l'escalade et la multiplication des incidents dans la région du Golfe font craindre qu'une étincelle ne mette le feu aux poudres.



Les deux chefs d'État sont en plein bras de fer

Washington - qui accusent Téhéran d'avoir commandité l'attaque de deux pétroliers dans la mer d'Oman le 13 juin dernier - a annoncé qu'elle allait déployer 1.000 soldats supplémentaires dans la région. De son côté, l'Iran a prévenu qu'il était prêt à violer une disposition phare de l'accord international sur le nucléaire. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles