Des nouvelles traces de méthane détectées sur Mars pourraient être un signe de vie

Ce gaz pouurait être signe de vie microbienne.[©Handout / NASA / AFP]

Le robot de la Nasa, Curiosity, a détecté une importante concentration de méthane dans l'atmosphère de la planète Mars, a rapporté ce mercredi 19 juin le New York Times. Ce gaz est généralement produit par des êtres vivants.

Pour réaliser des analyses complémentaires, la Nasa a donc décidé de mettre de côté les autres missions du robot Curiosity, a précisé le quotidien américain. En effet, les traces de gaz pourraient être signe de vie microbienne sur la planète Mars, comme c’est le cas sur Terre.

Pour autant, la présence de ce gaz sur Mars peut également être le résultat de réactions géo-chimiques, c’est-à-dire sans lien avec la vie. Comme le souligne sur Twitter un chercheur de la Nasa : «Une hypothèse est que le méthane sur Mars s'échappe d'anciens réservoirs sous-terrains», en ajoutant que ses équipes «continueraient d'analyser les données [du robot] avant d'en confirmer les résultats».

A noter que du méthane avait déjà été découvert par l'agence spatiale américaine lors de ces précédentes missions. En 2012, Curiosity n’avait pas réussi à détecter du méthane. Mais l’année suivante, un pic soudain de ce gaz avait été enregistré. Pour le moment, ces résultats n’ont jamais permis de certifier la présence du méthane dans l’atmosphère martienne. Et cette question continue de diviser la communauté scientifique.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles