Avec leur premier débat, la vraie campagne des présidentielles débute pour les démocrates

Le débat lancera véritablement la course à la Maison Blanche Le débat lancera véritablement la course à la Maison Blanche[Logan Cyrus / AFP]

Ils sont 20, âgés de 37 à 77 ans, représentent tous les spectres du parti démocrate, et ils vont se faire face dans le premier débat de la course à l'élection présidentielle de 2020 aux États-Unis les 26 et 27 juin à Miami.

Les candidats à l'investiture démocrate pour affronter le républicain Donald Trump passent un premier et extrêmement important oral, puisqu'il va donner le ton de la longue campagne qui s'annonce.

Ce débat se divisera en deux jours, la faute à un nombre de candidats déclarés très élevé. Dix se feront face mercredi soir, puis dix le jeudi soir. Trois ont été exclus du débat, car ils ne remplissaient pas tous les critères, à commencer par un pourcentage d'intentions de vote suffisant dans les sondages. 

Les observateurs auront leurs yeux avant tout rivés sur le deuxième jour, puisque quatre des cinq favoris des sondages seront opposés : Joe Biden, Bernie Sanders, Pete Buttigieg et Kamala Harris. La seule absente du quintuor de tête est Elizabeth Warren, donnée juste derrière Biden et Sanders dans les intentions de vote. Les candidats avaient au préalable été divisés en deux groupes, par tirage au sort, afin d'éviter le favoritisme.

Les thèmes choisis par sondage

Plusieurs sujets devraient être abordés, en suivant les préoccupations des votants démocrates. Selon de récents sondages, l'économie, la protection sociale et la situation des séniors devraient représenter une bonne partie des discussions, tout comme les droits des femmes. La poussée des anti-avortement dans le pays depuis le début de l'année 2019 inquiète en effet une bonne partie des Américains.

Si le parti démocrate souhaite éviter des affrontements trop importants afin de conserver une image solide, il y a tout de même fort à parier que le ton devrait monter entre certains candidats. Bernie Sanders et Joe Biden, les deux favoris, possèdent en effet des vues très opposées sur quasiment tous les sujets, du climat à l'avortement en passant par l'imposition. De plus, ils pourraient se faire apostropher par de plus petits candidats qui chercheraient à se faire une place au soleil. 

Dans cette catégorie, on peut compter sur Jay Inslee, le gouverneur de l'État de Washington. Ce dernier fait campagne quasiment exclusivement sur le climat, et pourrait mettre en avant ses propositions particulièrement ambitieuses, en critiquant ceux qui ne font pas une priorité du sujet. 

Pas d'inquiétude cependant en cas de performance ratée, ce débat est le premier d'une longue série, puisqu'il y en aura douze au total. Théoriquement, le nombre de candidats devrait avoir largement chuté d'ici là. Des négociations de ralliement en échange de votes sont en effet monnaie courante dans ce type de primaire. Il n'est d'ailleurs même pas sûr qu'ils seront toujours 20 lors du prochain, les 30 et 31 juillet à Détroit.

À suivre aussi

Scandale Etats-Unis : deux femmes racistes filmées dans un fast food
La chercheuse n'a plus donné de nouvelles depuis le 5 juin dernier
Crise diplomatique Pourquoi la chercheuse Fariba Adelkhah est-elle emprisonnée en Iran ?
Faits divers Il décapite sa petite amie instagrameuse et diffuse les photos sur Internet

Ailleurs sur le web

Derniers articles