Le Tombeau des rois à Jérusalem rouvert par la France

Près de dix ans de travaux et de négociations avec les autorités de la Ville sainte ont été nécessaires pour rouvrir le site au public. [Yoavd / Wikipedia Commons]

Un joyau archéologique français, en plein cœur de Jérusalem. La France s'apprête à rouvrir à la visite le Tombeau des rois, un site funéraire d’époque romaine vieux de 2 000 ans, fermé au public depuis 2010.

Le gouvernement français est en effet propriétaire de ce joyau archéologique depuis le XIXe siècle. Dissimulé derrière un large portail en fer forgé, tout près de la Vieille ville, le site, l’une des quatre possessions du «domaine national français en Terre sainte», est d’ailleurs signalé par un drapeau bleu-blanc-rouge et un panneau «République française - Tombeau des rois».

Après des années de travaux de restaurations, démarrés en 2009 et chiffrés à environ un million d’euros, les visiteurs pourront (re)découvrir cet inestimable exemple d’architecture romaine à partir de jeudi.

La visite, payante et uniquement disponible sur réservation, est limitée à 15 personnes par tranche de 45 minutes, deux jours par semaine. Les tombes elles-mêmes sont fermées au public pour des raisons de conservation et de sécurité.

Pression religieuse et politique

Mausolée des rois David et Salomon pour les uns, dernière résidence d’Hélène d’Adiabène, reine juive contemporaine de Jésus-Christ pour les autres, le vaste site renfermait autrefois des sarcophages dans des chambres à alcôves, dont plusieurs se trouvent désormais au Louvre.

Son accès est un sujet éminemment délicat pour des raisons politiques et religieuses, comme beaucoup de ce qui a trait à l'archéologie dans la Ville sainte. D’abord, sa localisation, à Jérusalem-Est, soit la partie palestinienne de Jérusalem, occupée par Israël depuis 1967, a conduit la France à négocier des garanties.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Israel Katz a d’ailleurs salué la décision de la France, prise après des négociations «compliquées». Il a invité «le grand public à visiter des lieux qui revêtent une grande signification pour le peuple juif et offrent un témoignage supplémentaire du lien profond et multigénérationnel entre le peuple juif et sa capitale éternelle, Jérusalem», a-t-il dit, parlant de «grande signification religieuse et nationale».

Ensuite, car le tombeau est un important symbole religieux. Les juifs ultra-orthodoxes vénèrent les lieux comme un site d'inhumation de leurs ancêtres et réclament de pouvoir y prier. L'affaire a même été un temps portée devant la justice rabbinique.

À suivre aussi

Plus de 1.700 découvertes archéologiques sont à retrouver sur le site.
patrimoine Paris : découvrez la carte archéologique des sous-sols de la capitale
Journées nationales de l'Archéologie : et si, vous visitiez des chantiers de fouilles ?
patrimoine Journées nationales de l'Archéologie : si vous visitiez des chantiers de fouilles ?
Archéologie Une pièce secrète a été découverte dans le palais de Néron à Rome

Ailleurs sur le web

Derniers articles