Irak : un palais ancien émerge d'un réservoir à sec

Il s'agit de l'une des découvertes archéologiques les plus importantes dans la région [Université de Tübingen eScience-Center/Kurdistan Archaeology Organization]

Un palais datant de 3.400 ans a émergé d'un réservoir dans la région du Kurdistan en Irak, suite à une baisse du niveau de l'eau causée par les fortes chaleurs et la sécheresse qui frappent le pays.

Relevée par CNN, la découverte de ce bâtiment a mobilisé une équipe d'archéologues kurdes et allemands. Situé sur le site de «Kemune», dans le nord de l'Irak, le palais avait été inondé en raison de la construction du barrage de Mossoul et se trouvait sous le fleuve du Tigre. Déjà partiellement découvert pour la première fois en 2010, le site n'avait pas pu être exploré car le niveau de l'eau était encore trop élevé.

Ce vestige de l'âge de bronze est «l'une des découvertes archéologiques les plus importantes dans la région au cours des dernières années», selon l'archéologue kurde Hasan Ahmed Qasim. Il remonte à l'époque où l'empire Mittani dominait la région et pourrait, selon la chaîne américaine, permettre d'en apprendre d'avantage sur ce royaume qui figure parmi les plus méconnus du Proche-Orient.

Dans ce palais, certains éléments ont été remarquablement préservés. Notamment des peintures murales dans les tons rouge et bleu, caractéristiques des palais de l'époque, ainsi que dix tablettes d'argile gravées d'écritures cunéiformes. À l'aide de ces textes, les chercheurs espèrent «obtenir des informations sur la structure interne de l'empire Mittani, son organisation économique et les relations entre sa capitale et les centres administratifs des régions voisines».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles