Royaume-Uni : les internautes consternés par les candidats au poste de Premier ministre

«La peste ou le choléra» : Boris Johnson et Jeremy Hunt ont déçus les électeurs conservateurs [Matt Frost / ITV / AFP]

Atterrés par les échanges – jugés cacophoniques et vides de propositions – des deux candidats conservateurs au poste de Premier ministre lors du débat télévisé mardi 9 juillet, les internautes britanniques ont exprimé leur déception sur les réseaux sociaux.

Boris Johnson et Jeremy Hunt, tous deux candidats à la direction du Parti conservateur, se sont en effet affrontés lors d'un débat télévisé mardi soir, sauf qu'aucun des deux prétendants au poste de Premier ministre n'a réussi à convaincre leurs concitoyens. 

Malgré des tensions concernant une éventuelle sortie de l'Union Européenne sans accord ou sur une potentielle démission en cas d'échec au 31 octobre, date de l'échéance fixée, peu de propositions ont émergé. Johnson refusant de répondre à certaines questions, Hunt agressif face aux extravagances de son concurrent, le comportement des candidats a affligé les téléspectateurs.

Que ce soit l'excentrique ancien maire de Londres ou l'actuel secrétaire d'Etat aux affaires étrangères inconnu il y a encore un an, aucun ne paraît satisfaire les adhérents conservateurs, qui devront élire d'ici au 23 juillet prochain leur chef.

Si un internaute les comparaît à la peste et au choléra, un autre donnait le Royaume-Uni comme grand perdant, tandis que la comparaison avec les deux idiots du film Dumb et Dumber était assez acerbe.

Mais s'il fallait désigner malgré tout un vainqueur ? Twitter a la réponse : ni Johnson, ni Hunt, mais la modératrice du débat Julie Etchingham, qui a été félicitée pour son approche et ses questions pointues. Certains allaient même jusqu'à proposer son nom pour occuper Downing Street.

À suivre aussi

Royaume-Uni Vidéo : des pirates volent une Tesla en 30 secondes
Il est par exemple plus prudent de prévoir votre week-end à Londres avant le 31 octobre, pour éviter quelques désagréments.
Royaume-Uni 5 choses que vous devriez faire avant le Brexit
William Bishop n'a pas pu honorer son rendez-vous galant et a été contraint de le reporter.
Royaume-Uni Il passe deux semaines à l'hôpital après s'être épilé les parties intimes

Ailleurs sur le web

Derniers articles