Benjamin Netanyahou bat le record de longévité en tant que dirigeant d'Israël

En Union Européenne, seule Angela Merkel a plus de longévité En Union Européenne, seule Angela Merkel a plus de longévité [RONEN ZVULUN / POOL / AFP]

Une date qui peut paraître anecdotique, mais qui montre l'importance de Benjamin Netanyahou dans l'histoire politique d'Israël. Officiellement, dès le 20 juillet, il deviendra le dirigeant à être resté le plus longtemps à la tête du pays.

Cette longévité est d'autant plus importante que l'homme détenant le précédent record n'était autre que David Ben Gourion, le premier chef d'État d'Israël entre 1948 et 1954, puis Premier ministre entre 1955 et 1963, soit 4 875 jours à la tête du pays. À titre de comparaison, dans l'Union Européenne, il n'y a guère qu'Angela Merkel pour rivaliser actuellement en terme de longévité. 

Mais cette date arrive dans un contexte particulier. Alors que son parti avait remporté de justesse les dernières élections législatives, Benjamin Netanyahou n'a pas réussi à mettre en place un gouvernement de coalition. Empêtré dans un jeu d'alliance avec plusieurs petits partis ultra-orthodoxes et d'extrême droite, son camp a voté la dissolution du Parlement. Le but de cette manoeuvre est d'organiser de nouvelles élections en septembre, et ainsi avoir plus de temps pour négocier un gouvernement d'union.

Sans ce scénario, le président israélien Reuven Rivlin aurait nommé une autre personne pour prendre le poste de Premier ministre. Une éventualité que Benjamin Netanyahou ne pouvait accepter, tant au niveau politique que judiciaire. En effet, suspecté de corruption, il est au coeur d'une enquête depuis plusieurs années. Si les menaces de mise en examen planent sur le leader du Likoud, son parti est à l'origine d'un projet de loi qui lui garantirait une immunité, tout en limitant le pouvoir de la Cour suprême sur ces questions. 

Le prochain objectif pour le Premier ministre sera donc de remporter une nouvelle victoire lors des élections en septembre. Une tâche pas si aisée, puisque son Likoud n'avait gagné l'élection que d'une très courte tête : 26,46% contre 26,13% pour le parti Bleu et blanc de Benny Gantz. Il a jusqu'au 17 septembre pour convaincre, en dépit de ses soucis judiciaires, ainsi que ceux de ses proches. Sa femme a en effet été condamnée à une amende pour mauvais usage de fonds publics. 

À suivre aussi

Des archéologues israéliens sur le site archéologique d'En Esur, le 6 octobre 2019 dans le centre d'Israël, où a été découverte une ville datant de l'âge de Bronze [JACK GUEZ / AFP]
Archéologie Les vestiges d'une ville de 5.000 ans exhumés en Israël
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, lors d'une conférence de presse à Jérusalem le 25 septembre  2019 [Menahem KAHANA / AFP]
Moyen-orient En Israël, journée cruciale pour l'avenir politique du Premier ministre Netanyahu
Benjamin Netanyahou est officiellement chargé de former un nouveau gouvernement
Israël Benjamin Netanyahou peut-il réussir son nouveau challenge ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles