Trois explosions à Kaboul, au moins 10 morts

Sur cette photo prise le 6 juin 2019, des soldats américains observent les collines lors d'une visite du commandant des forces américaines et de l'OTAN en Afghanistan. Sur cette photo prise le 6 juin 2019, des soldats américains observent les collines lors d'une visite du commandant des forces américaines et de l'OTAN en Afghanistan. [THOMAS WATKINS / AFP]

Au moins dix personnes ont été tuées et plus de quarante autres ont été blessées jeudi matin à Kaboul où se sont produites trois explosions, la violence s'intensifiant ces dernières semaines avant la prochaine présidentielle, a-t-on appris auprès de responsables.

Un kamikaze à moto s'est fait exploser contre un mini-bus du ministère des Mines et du Pétrole vers 08H10 (03H40 GMT) dans l'est de la ville, a déclaré Nasrat Rahimi, le porte-parole du ministère de l'Intérieur. 

L'attentat-suicide a été suivi par l'explosion d'une bombe artisanale, dans la même zone, puis par une attaque à la voiture piégée contre «des civils», dans un autre quartier de Kaboul, a-t-il poursuivi.

Au total, onze civils, dont cinq femmes et un enfant, ont été tués et 45 blessés, a indiqué le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Le porte-parole du ministère de la Santé Wahidullah Mayar a de son côté fait état de dix morts et 41 blessées.

Les talibans ont revendiqué la troisième explosion, selon eux l'oeuvre d'un de leurs kamikazes qui s'est fait sauter contre un convoi de forces étrangères, d'après leur porte-parole Zabiullah Mujahid.

Ils ont toutefois affirmé n'avoir rien à voir avec les deux premières attaques.

Mercredi, un soldat croate avait été tué et deux autres blessés quand un kamikaze taliban s'était fait exploser dans Kaboul contre le véhicule blindé dans lequel ils circulaient.

La violence s'est intensifiée ces dernières semaines en Afghanistan, alors que se profile l'élection présidentielle, prévue le 28 septembre. La campagne électorale doit officiellement démarrer dimanche. 

Les précédents scrutins avaient été marqués par des attentats sanglants, les talibans et d'autres groupes extrémistes s'efforçant de déstabiliser la fragile démocratie afghane.

À suivre aussi

L'Afghanistan pourrait-il connaître une nouvelle vague de violences dans les prochaines semaines ?
Moyen-orient Afghanistan : le futur du pays dans le flou après l'arrêt des négociations entre les États-Unis et les talibans
Des hélicoptères militaires américains au dessus de Kaboul, le 19 août 2019 [Wakil KOHSAR / AFP]
paix Afghanistan : Donald Trump met fin aux négociations avec les talibans
De la fumée après une explosion à Kaboul, le 28 juillet 2019 en Afghanistan [STR / AFP/Archives]
International Afghanistan: au moins 95 blessés dans un attentat des talibans à Kaboul

Ailleurs sur le web

Derniers articles