La photo d'une fillette syrienne tenant sa petite sœur à bout de bras émeut le monde entier

L'une des fillettes est décédée peu après la prise de cette photo [BASHAR AL-SHEIKH / SY24 / AFP]

Ce mercredi 24 juillet, un raid aérien a détruit la ville d'Ariha, dans le Nord-Ouest de la Syrie. Au beau milieu de ce chaos se trouvaient deux fillettes, dont l'une tenait sa petite sœur à bout de bras au-dessus du vide. La photo de cet acte désespéré a fait le tour du monde en quelques heures.

Sur le cliché immortalisé par Bachar el-Sheikh, photographe du média local SY24, on aperçoit la petite Dalia, qui semble coincée sous un bloc de béton. Sa sœur Riham, 5 ans, se trouve à côté d'elle et retient leur petite sœur de 7 mois, Touka, par son t-shirt. 

Riham est décédée peu après la prise de cette photo. Touka et Dalia ont elles étaient hospitalisées à Idleb. «Touka souffre d'un traumatisme crânien. Elle a été placée en respiration artificielle pendant vingt-quatre heures, maintenant elle se trouve en soins intensifs. Son état est stable, si Dieu le veut», a indiqué le docteur Ismaïl à l'AFP. Quant à Dalia, elle «se trouve dans un état stable» après son opération de la poitrine. 

La mère des fillettes a été tuée dans le bombardement. Outre Riham, Rowane, une autre de ses six filles âgée de 3 ans, a succombé à ses blessures au ventre et à la poitrine deux jours après le raid. Les deux autres sont blessées mais vivantes, à l'instar de Dalia et de Touka. 

Cette partie de la Syrie est régulièrement la cible de bombardements meurtriers du régime de Bachar al-Assad, soutenu par son allié russe, depuis la fin du mois d'avril. En quelques mois, plus de 740 civils, dont 180 enfants. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles