Bangladesh : après 30 heures d'opération, deux fillettes siamoises reliées par la tête ont été séparées

Opération spectaculaire au Bangladesh. Deux fillettes siamoises reliées par la tête ont été séparées après une intervention chirurgicale d'une trentaine d'heures, à l'hôpital militaire de Dacca.

Pour parvenir à ce miracle, pas moins de 35 spécialistes ont été sollicités. Réalisée dans le cadre d'un projet humanitaire par des chirurgiens hongrois, l'opération a permis à Rabeya et Rukaya de retrouver leur liberté.

Les deux siamoises âgées de 3 ans étaient nées avec leurs deux crânes reliées, suite à une malformation qui aurait pu mener à une issue fatale. 

C'est en 2017 que le père des fillettes, Rafiqoul Islam, contactait lui-même l'ADPF - une organisation hongroise qui offre une assistance chirurgicale aux plus défavorisés - pour solliciter une aide pour ses jumelles.

Quelques heures après l'opération, l'émotion de ce père de famille était palpable. «Les médecins ont séparé mes bébés. Je les ai vues de mes propres yeux. Elles vont bien maintenant», a-t-il déclaré à l'AFP. 

Les fillettes dans «un état stable»

Opérées une première fois en Hongrie en 2018, Rabeya et Rukaya ont au total subi une quarantaine d'interventions pour séparer petit à petit les deux crânes et générer de nouveaux tissus. L'intervention finale s'est déroulée au Bangladesh, leur pays d'origine. 

Une opération à très haut risque, les chances de réussite étant évaluées à 50% par l'ADPF. 

Si les fillettes se trouvent aujourd'hui dans un «état stable», le neurochirurgien Andras Csokay a précisé à l'AFP vouloir «rester prudent dans la phase post-opératoire». 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles