Les pluies de mousson font au moins 144 morts en Inde

Des soldats de l'armée indienne évacuent des habitants de Sangli, dans l'Etat de Maharashtra. [© Uday DEOLEKAR / AFP]

Cet été s'annonce aussi meurtrier que celui de 2018. Des inondations provoquées par les pluies de mousson ont provoqué le décès d'au moins cent quarante-quatre personnes en Inde depuis jeudi dernier, obligeant l'évacuation en urgence de centaines de milliers d'autres, ont déclaré samedi les autorités.

Frappés par les pluies diluviennes, plusieurs Etats sont en alerte rouge : le Kerala, une région touristique du sud dont les plages et les complexes hôteliers sont très fréquentés par les étrangers (au moins 48 personnes décédées), le Karnataka (au moins 24 morts et 9 disparus), le Maharashtra (au moins 27 décès), ou encore le Gujarat, où huit personnes ont péri dans des accidents provoqués par des tempêtes. Sans compter les nombreux habitants coupés du monde du fait des glissements de terrain et des routes inondées, souligne la BBC.

le kerala déjà endeuillé en 2018

Résultat : au Kerala, quelque 120.000 personnes ont été évacuées d'urgence vers des camps de secours, et de nombreux villages ravitaillés par voie aérienne, alors que les pluies devraient s'accentuer dans les prochains jours. «Il y a environ 80 zones où les inondations ont causé des glissements de terrain et auxquelles nous ne pouvons pas accéder», a précisé la police locale. Par ailleurs, au Karnataka, plus de 600 camps de secours accueillent actuellement un total de 161.000 personnes, selon un responsable de l'autorité nationale de gestion des catastrophes.

Chaque année, les pluies de mousson sont attendues pour refaire le plein des nappes phréatiques, mais elles coûtent aussi la vie à des centaines de personnes. L'an dernier, quelque 500 individus avaient péri dans les plus graves inondations qu'a connues le Kerala en près d'un siècle.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles