Qui sont les Français cités dans l'affaire Epstein ?

Le bâtiment du XVIe arrondissement de Paris dans lequel Jeffrey Epstein possédait un appartement Le bâtiment du XVIe arrondissement de Paris dans lequel Jeffrey Epstein possédait un appartement [JACQUES DEMARTHON / AFP]

Si sa mort évite un procès hautement explosif, Jeffrey Epstein laisse quelques personnes dans l'embarras. Et parmi elles, des Français accusés d'avoir participé à son trafic sexuel. Pour cause, certaines victimes assurent avoir été forcées à avoir des relations avec des personnalités hexagonales.

Le nom qui revient avec le plus d'insistance est Jean-Luc Brunel. Le fondateur d'une agence de mannequins aurait, selon les accusations de certaines victimes, fourni des très jeunes femmes à Jeffrey Epstein. Le Français aurait également eu des relations intimes avec Virginie Giuffre, qui donne d'autres noms révélés par le Daily Beast, comme ceux du Prince Andrew ou de Bill Richardson, un ancien gouverneur américain. 

Ce n'est pas la première fois que Jean-Luc Brunel est relié à Jeffrey Epstein. En 2015 déjà, alors que de nouvelles accusations contre le financier américain avaient été révélées, et le nom du Français avait été cité. Il avait alors réfuté toutes les accusations. «Je démens formellement avoir participé, directement ou indirectement, aux actions imputées à Mr Jeffrey Epstein», exprimait un communiqué. Il avait également promis des recours judiciaires pour lutter contre les accusations. 

D'autres restent anonymes

Au moins un autre Français aurait obtenu des relations sexuelles de mineures grâce à Jeffrey Epstein, mais son nom reste caché. Virginia Giuffre a ainsi parlé d'un propriétaire «d'une grande chaîne d'hôtels» en France, sans plus de précisions. 

Si, pour le moment, aucun autre nom n'a filtré, il se pourrait que l'enquête demandée par plusieurs membres du gouvernement change la donne. En effet, le fameux «livre noir» de Jeffrey Epstein comportait un certain nombre de jeunes femmes françaises, sans oublier que l'ancien professeur de mathématiques possédait un appartement dans le XVIe arrondissement de Paris. 

Reste désormais à voir si cette enquête va véritablement avoir lieu. Le parquet de Paris a fait savoir à CNews que les éléments étaient en cours d'analyse. Des vérifications sont donc en cours, et il faudra attendre les conclusions de ces dernières pour connaître la suite des événements en France. 

À suivre aussi

Faits divers Texas : une jeune femme noire abattue par la police dans sa propre maison
Plus de 6 000 euros de préjudice moral et matériel sont à rembourser
Justice Caen : il volait dans les chambres d'hôpital pour acheter de la drogue
Justice Procès des indépendantistes catalans: une décision qui pourrait remettre le feu aux poudres

Ailleurs sur le web

Derniers articles