A quoi va ressembler le voyage en bateau de Greta Thunberg entre l'Angleterre et New York ?

Ce mercredi 14 août, la jeune militante écologiste Greta Thunberg entamera sa traversée de l'Atlantique, entre l'Angleterre et les Etats-Unis, pour se rendre aux Nations Unies le 23 septembre prochain, puis à la COP 25 qui se tient à Santiago (Chili) du 2 au 13 décembre.

Optant pour un moyen de transport moins polluant que l'avion, la jeune lycéenne montera donc à bord de l'Imoca «Malizia II» - une classe de monocoques de 60 pieds - prêté par le vice-président du Yacht-Club de Monaco, Pierre Casiraghi. A la barre, se trouvera le skipper allemand Boris Herrmann.

Dans le cadre d'un projet intitulé «My Ocean Challenge» visant à «promouvoir la protection des océans, la formation des jeunes et l'étude scientifique des fonds marins», le «Malizia II» a été adapté pour être le moins polluant possible. La goelette ne possède en effet ni douche, ni frigo et ni climatisation. Un générateur et des panneaux solaires ont également été installés afin de «fournir 100% de l'énergie nécessaire, sans jamais utiliser le moteur», a expliqué le skipper au magazine Adonnante.

A bord, Greta Thunberg sera également accompagnée de son père, du cinéaste Nathan Grossman et de Pierre Casiraghi.

Et contrairement à ce qui avait pu être avancé, le «Malizia II» ne sera pas sponsorisé pour cette traversée. «L'équipe du Malizia a bien sûr des sponsors. Mais pour ce voyage avec moi à New York, il n'y a aucun sponsor commercial. Tous leurs logos ont été enlevés. Il n'est pas question d'argent ou de paiements futurs. Ils m'ont proposé un voyage gratuit car ils soutiennent ma cause», a expliqué Greta Thunberg.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles