Etats-Unis : il veut tromper le système informatique de contraventions... qui lui en envoie des centaines

Le petit malin espérait perturber le système informatique permettant la lecture automatique des plaques minéralogiques. [© JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Tel est pris qui croyait prendre. Bien décidé à ne pas payer pour ses futures infractions au code de la route, un Californien a récemment tenté de tromper le système informatique conçu pour envoyer automatiquement les contraventions aux automobilistes.

Droogie – son surnom – croyait tenir l'idée du siècle : acheter une plaque d'immatriculation personnalisée (ce qui est possible aux Etats-Unis) contenant le terme «NULL», lequel correspond, dans de nombreux systèmes informatisés, à une absence de données. Espérant ainsi perturber l'algorithme permettant la lecture automatique des plaques minéralogiques. 

12.000 dollars d'amendes

Sauf que l'initié – il est ingénieur en sécurité informatique – a vu son stratagème se retourner contre lui, rapporte le site américain Mashable. Invité à la célèbre convention hacker DEF CON, qui a eu lieu début juillet à Las Vegas (Nevada), il a expliqué, non sans humour, avoir reçu chez lui des centaines de procès-verbaux qui ne lui étaient pourtant pas destinés à l'origine, pour un montant total de... quelques 12.000 dollars (10.700 euros). «Je devais devenir invisible. Au lieu de cela, j'ai écopé de toutes les amendes», a-t-il plaisanté devant une foule de hackers. 

En cause ? Le système informatique en question a lié à sa plaque d'immatriculation à toutes les contraventions d'automobilistes qui avaient été enregistrées comme des erreurs du fait d'un problème de lecture de leurs plaques. Si le petit malin a finalement réussi à faire sauter toutes ces amendes illégitimes, nul doute qu'il a dû se sentir un brin penaud lorsqu'il a dû expliquer sa délicate situation à la police.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles