Les Etats-Unis envisagent d'acheter le Groenland, l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

Le Groenland est une gigantesque île articque, quatre fois plus grande que la France, mais où les effets du réchauffement climatique sont manifestes.[AFP - Images d'illustration]

Le président américain et ancien magnat de l'immobilier Donald Trump souhaiterait au nom des Etats-Unis, selon le Wall Street Journal, acquérir l'île danoise du Groenland et ses 56.000 habitants.

Une désir qui n'est pas au goût du gouvernement de l'île, pour qui «le Groenland n'est pas à vendre». Une déclaration faite par communiqué, ce vendredi 16 août. Ajoutant que «le Groenland était ouvert aux affaires, pas à la vente.»

L'ancien Premier ministre du Danemark lars Lokke Rasmussen s'est même fendu d'un tweet : «Ce doit être une blague du poisson d'avril... mais totalement hors saison».

Selon le journal américain, Donald Trump se serait renseigné à plusieurs reprises auprès de ses conseillers sur la possibilité pour les Etats-Unis de mettre la main sur le Groenland. La requête a été adressée «avec plusieurs niveaux de sérieux», précise le journal.

Son intérêt pour ce territoire remonte au printemps 2018 où à l'occasion d'une réunion dans le bureau ovale, il avait plaisanté sur son achat pour ses ressources en charbon et en uranium.

Bien qu'en privé, les conseillers de Donald Trump sont très sceptiques sur la faisabilité d'acquérir le Groenland, ils ont toutefois accepté d'enquêter sur la question.

Le président des Etats-Unis doit d'ailleurs rencontrer en septembre le Premier ministre Mette Frederiksen, la reine Margrethe II et les dirigeants du Groenland et des Îles Féroé.

Une île touchée par le réchauffement climatique

Le Groenland est une gigantesque île arctique, quatre fois plus grande que la France, mais où les effets du réchauffement climatique sont manifestes.

La fonte des glaces y a été multipliée par quatre entre 2003 et 2013.  Ce qui entraîne la hausse du niveau des mers.

Et ce n'est pas la première fois que la Maison Blanche évoque l'idée d'acquérir cette île gelée. En 1946, le président Truman avait proposé au Danemark d'acheter le Groenland pur 100 millions de dollars.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles