Au Royaume-Uni, le projet de porter l'âge de la retraite à 75 ans ne passe pas

Pour booster léconomie, les travailleurs britanniques devraient partir à la retraite à 70 ans d'ici 2028 et à 75 d'ici 2035.[DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP]

Depuis la révélation ce week-end du rapport du Center for Social Justice (CSJ), la proposition d'accéler la réforme des retraites et de de relever l'âge de départ fait scandale au Royaume-Uni.

Selon le rapport de l'influent think tank, soutien de la campagne de Boris Johnson et dirigé par l'ancien leader conservateur Iain Duncan-Smith, il serait préférable de passer à 70 ans d'ici à 2028 et à 75 d'ici à 2035, afin de stimuler l'économie britannique. 

Comme la France, le Royaume-Uni s'inquiète en effet de sa population vieillissante, qui pèse de plus en plus lourd dans les caisses de l'Etat. Des centaines de milliers de personnes âgées entre 50 et 64 ans sont ainsi jugés «économiquement inactif» selon cette étude qui recommande de les aider à «accéder aux avantages du travail» en leur apportant un soutien. 

Une proposition incensée

De nombreux parlementaires sont montés au créneau pour dénoncer la proposition «incensée» du responsable de campagne de l'actuel Premier ministre Boris Johnsson. Interrogée par le Daily Mail, une ancienne ministre du Travail, la Baronne Altmann, élue travailliste passée dans les rangs des conservateurs, assimile la mesure à une «trahison des travailleurs qui avaient planifié et économisé pour leur retraite».

Sur Twitter, l'élu travailliste John McDonnell s'alarme que «pour la plupart des travailleurs, c'est le retour au travail jusqu'à la chute» tandis qu' Angela Rayner imagine avec ironie «un officier de police de 74 ans courir après des criminels ou un pompier de 74 ans monter à l'échelle». 

Selon le plan de réforme actuel, l'âge du départ à la retraite doit être relevé à 67 ans d'ici 2028 et à 68 ans entre 2044 et 2046, bien que le gouvernement ait annoncé en 2017 son intention de l'augmenter à 68 entre 2037 et 2039.

À suivre aussi

Jean-Paul Delevoye : «Notre système actuel est totalement injuste»
réforme des retraites Jean-Paul Delevoye sur les retraites : «Notre système actuel est totalement injuste»
Emmanuel Macron à Rodez, le 3 octobre 2019 [ERIC CABANIS / POOL/AFP]
Politique Retraites : Macron veut une réforme qui «construise l'avenir»
Politique Retraites : Emmanuel Macron au contact pour lancer la «concertation citoyenne»

Ailleurs sur le web

Derniers articles