Pour le ministre de l'environnement Brésilien, la solution aux incendies est de «monétiser la forêt d'Amazonie»

Le ministre de l'environnement veut diviser la forêt d'Amazonie en différentes zones d'activités commerciales. Le ministre de l'environnement veut diviser la forêt d'Amazonie en différentes zones d'activités commerciales. [Marcos CORREA / Brazilian Presidency / AFP]

Ricardo Salles, le ministre de l'environnement de Jair Bolsonaro, a proposé de développer des activités commerciales dans la forêt d'Amazonie.

En 2019, près de 74.000 incendies ont ravagé la forêt. Depuis 48h, près de 700 feux se sont déclenchés, menaçant le poumon de la planète. La forêt d'Amazonie produit du CO2 et contribue à la régulation des températures sur Terre.

Pour préserver la région, le ministre a proposé de «monétiser la forêt tropicale». Selon lui, beaucoup d'activités considérées comme illégales et criminelles s'y développent actuellement. «Le fait est que les lois et règlements adoptés et utilisés depuis 10 ou 20 ans étaient trop restrictifs pour le développement des zones amazoniennes», a-t-il déclaré.

Interviewé par le Financial Times, le ministre explique qu'il veut mettre en place un «règlement de zonage pour l'Amazonie qui stipule qu'une zone peut être utilisée d'une certaine manière, ou pour une certaine activité».

Beaucoup d'incendies dans la forêt sont liés à la déforestation. «Si les investissements viennent, et si nous les distribuons aux personnes qui y vivent, ils garderont la forêt tropicale», estime le ministre.

Située à 3.000 kilomètres de la forêt d'Amazonie, la ville de São Paulo s'est trouvée recouverte cette semaine d'une épaisse fumée sombre. Les habitants de la ville ont signalé des pluies noires.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles