Venezuela : le salaire minimum tombe à 2 dollars par mois

Le salaire minimum atteint son record le plus bas : 2 dollars par mois. Le coût de la vie explose pour les Vénézuéliens. Le salaire minimum atteint son record le plus bas : 2 dollars par mois. Le coût de la vie explose pour les Vénézuéliens. [FEDERICO PARRA / AFP]

La crise économique qui secoue le Venezuela depuis plusieurs mois a atteint, vendredi dernier, un nouveau record : le salaire minimum est descendu à 2 dollars par mois, le plus bas jamais enregistré.

Près de 10 millions de personnes sont payées au salaire minimum au Venezuela, selon la Banque centrale. Depuis le mois dernier, le bolivar dévalué de 50% par rapport au dollar. Les prix des biens et des services ne cessent d’augmenter. Aujourd’hui, avec 40.000 bolivars, la devise vénézuélienne (équivalant à 2 dollars), il n’est par exemple possible de s’acheter que deux boîtes d’œufs. Un menu dans un fastfood coûte quant à lui plus d'un mois de salaire. 

Le gouvernement reverse toutefois aux 10 millions de Vénézuéliens gagnant le salaire minimum environ 5 dollars par mois. Diverses entreprises octroient des primes de quelques dollars à leurs employés pour les inciter à continuer de travailler. Certaines familles perçoivent également de l’argent des 5 millions de personnes ayant quitté le pays ces 6 derniers mois pour fuir l’hyperinflation. Cependant, la plupart des Vénézuéliens peuvent difficilement se nourrir au moins une fois par jour. 

À suivre aussi

La président de l'Assemblée nationale constituante (ANC), Diosdado Cabello, brandit un drapeau du Venezuela lors d'une session, le 12 août 2019 à Caracas [Federico Parra / AFP]
International Venezuela : le camp Maduro envisage des législatives anticipées
Manifestants pro-Maduro dans les rues de Caracas, le 8 août 2019 [Federico Parra / AFP]
International Venezuela : Maduro suspend le dialogue avec l'opposition après les sanctions américaines
Montage photo montrant, à droite, une station service à Caracas, le 25 juillet 2019, et, à gauche, une station service à Maracaibo le 23 juillet 2019 [Yuri CORTEZ, Federico PARRA / AFP]
International Venezuela: Caracas, la «vitrine», fait enrager Maracaibo, la «martyre»

Ailleurs sur le web

Derniers articles