Boris Johnson propose des élections anticipées le 15 octobre

Boris Johnson a essuyé un cinglant revers au Parlement, où les députés ont adopté une motion visant à obtenir un report du Brexit[JESSICA TAYLOR / UK PARLIAMENT / AFP]

Boris Johnson a engagé un nouveau bras de fer avec le Parlement britannique mercredi, après une défaite humiliante la veille sur sa stratégie du Brexit: les députés doivent se prononcent sur une loi visant à empêcher une sortie sans accord de l'Union européenne, envisagée par le Premier ministre.

Si les députés votent en faveur de ce texte de loi, et donc contre le gouvernement, Boris Johnson a déclaré mercredi qu'il soumettrait au vote de la Chambre des Communes une motion pour convoquer des élections législatives anticipées le 15 octobre. Ce texte devra toutefois recueillir deux tiers des voix pour être adopté et il a peu de chances de l'être puisque le Labour, principale formation d'opposition, a déjà appelé à le rejeter.

Boris Johnson a promis de faire sortir le Royaume-Uni de l'Union européenne le 31 octobre, avec ou sans accord de retrait conclu avec Bruxelles. Lors d'un référendum en 2016, les Britanniques avaient voté à 52% en faveur d'un divorce avec l'UE. Mais le sujet divise profondément la société britannique et une nouvelle manifestation anti-Brexit était prévue en fin d'après-midi devant le Parlement.

 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles