Paris Jackson défend son père face aux attaques du rappeur 50 Cent

50 Cent a fait une allusion aux accusations d'actes pédophiles qui visent Michael Jackson.[CHIRS DELMAS / JAMIE MCCARTHY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Le ton est monté entre Paris, la fille de Michael Jackson, et le rappeur 50 Cent. En cause, les remarques désobligeantes de ce dernier à propos du roi de la pop.

Habitué des clashs sur Instagram, l'interprète d'«In Da Club» s'est, à plusieurs reprises, amusé à comparer son ami, le chanteur Chris Brown, à Michael Jackson.

Il y a une semaine déjà, il commentait les chiffres de ventes d'albums de son ami de cette manière : «Chris Brown a vendu 69,5 millions de disques aux Etats-Unis, ce qui fait de lui le 7e meilleur vendeur de disques de tous les temps (…) Pour moi, Chris Brown a dépassé Michael Jackson».

Mais la goutte qui a fait déborder le vase pour Paris Jackson date de vendredi 6 septembre. Alors qu'il relayait un exploit de Chris Brown, des saltos de ce dernier sur scène, 50 Cent en a une nouvelle fois profité pour lancer une pique à la star décédée il y a dix ans : «Tout ce que je dis, c'est que ce n'est pas Michael Jackson qui aurait pu faire ça». Une remarque qui lui a attiré les foudres des internautes, parmi lesquels Paris, la fille de Michael Jackson.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

All I’m saying is I never seen MJ come out like this 

Une publication partagée par 50 Cent (@50cent) le

«Superbowl 1993. Les vraies légendes n'ont pas besoin de dépenser autant d'énergie pour attirer l'attention du public. La prestance, mon ami. La prestance. Il y a plus de pouvoir dans la prestance que tu ne pourras jamais le concevoir», a-t-elle commenté, avant d'ajouter : «Je n'en veux pas à Chris, que j'aime tendrement. C'était juste à ton intention, Fifty».

Ce à quoi le rappeur a répondu : «Hey, pourquoi me donner le mauvais rôle. Je comprends ce que tu ressens, Paris. Mais pourquoi ne pas demander aux petits garçons ce qu'ils pensent de lui ?». Une allusion aux accusations d'actes pédophiles qui visent le roi de la pop. Pas sûr que cela appaise les tensions.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles