La Corée du Nord propose la reprise du dialogue... et tire deux missiles

Le régime totalitaire multiplie les lancements de missiles ces derniers temps, comme ici le 7 août.[AFP PHOTO/KCNA VIA KNS]

Deux nouveaux «projectiles non identifiés» ont été lancés mardi à l’aube par la Corée du Nord, quelques heures seulement après avoir proposé aux Etats-Unis de reprendre les négociations sur son programme nucléaire.

Les deux «projectiles», terme qu’utilise habituellement l’armée de Corée du Sud pour décrire des missiles à courte portée, ont parcouru environ 330 km en direction de la mer du Japon, selon celle-ci. «Nous exhortons le Nord à mettre fin à ces actes qui exacerbent les tensions dans la région», a indiqué son état-major.

Cet essai d’armes s’est déroulé très peu de temps après l’annonce faite par le régime totalitaire, indiquant qu’il était prêt à reprendre les négociations avec les Etats-Unis à propos de son programme nucléaire. «Nous voulons nous retrouver en face-à-face fin septembre, à une date et un lieu dont nous pouvons convenir», a déclaré la vice-ministre nord-coréenne des Affaires étrangères. Cette période coïncide avec l’Assemblée générale des Nations unies, qui réunit des dirigeants du monde entier à New York à la fin du mois.

Des sanctions inefficaces

Donald Trump a réagi, expliquant «qu’il est bon de se rencontrer». «Voyons ce qu’il va se passer», a-t-il poursuivi, vantant sa « très bonne relation» avec Kim Jong-un. Les négociations sur la dénucléarisation de la Corée du Nord sont au point mort depuis le mois de février et l’échec d’un accord entre les deux chefs d’Etat.

Malgré la mise en place de sanctions contre la dictature nord-coréenne, Pyongyang multiplie les tirs de missiles de courte portée. Début septembre, l’Onu a par ailleurs confirmé que le pays poursuivait son programme d’armement nucléaire.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles