Les dauphins vivant dans la Manche exposés à un «cocktail» de polluants

Les résultats de l'étude montrent des taux élevés de PCB dans la graisse des dauphins, l'une des principales causes du déclin des cétacés en Europe. Les résultats de l'étude montrent des taux élevés de PCB dans la graisse des dauphins, l'une des principales causes du déclin des cétacés en Europe. [EMILY IRVING-SWIFT / AFP]

Les dauphins vivant dans la Manche sont exposés à un «cocktail de polluants», selon une étude scientifique.

Sur une population estimée à environ 400 grands dauphins vivant dans le golfe normano-breton, des prélèvements ont été réalisés sur 82 individus pour analyser la présence d'une dizaine de polluants persistant très longtemps dans les écosystèmes.

Les résultats, publiés jeudi dans la revue Scientific Reports, montrent des taux élevés de PCB dans la graisse des dauphins, l'une des principales causes du déclin des cétacés en Europe. 

«Cocktail de polluants»

D'autres produits chimiques industriels, tels que les dioxines et les pesticides, ont également été trouvés dans des échantillons de graisse, ce qui, ensemble, pourrait constituer un «cocktail de polluants», ont-ils déclaré.

Les PCB, des composés organo-chlorés toxiques pour la vie animale, sont utilisés dans les plastiques, les peintures et le matériel électrique. Bien qu'ils aient été interdits dans les années 1970 et 1980, ils persistent dans l'environnement, où ils peuvent s'accumuler dans la graisse des dauphins et des baleines. De précédentes études ont montré que les bébés des grands dauphins qui y sont exposés ont un taux de survie réduit la première année. 

Concernant les niveaux de mercure observés dans la peau des spécimens analysés, ils sont parmi les plus élevés jamais trouvés chez des grands dauphins, écrivent les auteurs.

Ils sont proches des niveaux mesurés chez des populations de grands dauphins en Méditerranée et sur les côtes de Floride, deux endroits connus pour leurs concentrations élevées de mercure.

La Manche abrite l'une des dernières grandes populations européennes de grands dauphins. Les chercheurs ont estimé qu'il faut en faire plus pour s'attaquer au problème «invisible» des polluants persistants dans les océans.

Ils préconisent de faire du golfe normano-breton une zone protégée afin de maintenir l'un des plus importants groupes de grands dauphins présents dans les eaux européennes. 

À suivre aussi

Lily, la « Greta Thunberg » thaïlandaise
Environnement Lily, la « Greta Thunberg » thaïlandaise
La carte sera mise à jour toutes les heures.
qualité de l'air Paris : la municipalité lance une cartographie de la pollution de l'air dans la capitale
Environnement Pour son engagement en faveur de l'Amazonie, la candidature du chef indien Raoni proposée pour le Nobel de Paix

Ailleurs sur le web

Derniers articles