Indonésie : mobilisation contre un projet de criminalisation du sexe hors mariage

En 24 heures, plus de 300.000 personnes ont signé une pétition l'appelant à empêcher l'adoption de ce projet. [Chaideer MAHYUDDIN / AFP]

Le nouveau projet de loi visant à interdire les relations sexuelles hors mariage suscite l'indignation en Indonésie où des milliers de personnes exhortent le président Joko Widodo à intervenir.

En 24 heures, plus de 300.000 personnes ont signé une pétition l'appelant à empêcher l'adoption de ce projet. 

Ce dernier doit être présenté la semaine prochaine et devrait s'appliquer à tous les Indonésiens, y compris les étrangers. L'Australie a d'ores et déjà prévenu ses ressortissants des possibles modifications du code pénal. 

Si ce projet est adopté, il entraînera de profondes modifications dans la législation du pays et sera particulièrement discriminatoires pour certaines minorités religieuses ou sexuelles. Parmi une série de dispositions litigieuses, figurent des articles qui interdiraient les relations sexuelles extraconjugales.

Les militants craignent que cette nouvelle loi criminalise les relations entre personnes du même sexe. De même, la liberté d'expression serait fortement remise en question car toutes insultes visant le président constituerait également une infraction pénale passible de trois ans et demi de prison.

Utilisant le hashtag #semuabisakena qui signifie «cela concerne tout le monde», la pétition met en lumière les articles problématiques, notamment ceux qui criminaliseraient les passeurs, les mendiants et les travailleurs du sexe.

Certaines personnes issues de la société civile ont déclaré avoir soumis des recommandations et des révisions du projet de code. Mais elles auraient été en grande partie ignorées par le gouvernement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles