La Chine fait dans la démonstration de force pour les 70 ans du régime

Des difficultés, quelles difficultés ? Pour les 70 ans du régime communiste chinois, le gouvernement a fait les choses en grand. Laissant tant que faire se peut la crise hongkongaise ou la guerre commerciale avec les États-Unis de côté, la Chine a délivré une véritable démonstration de force avec le défilé organisé ce 1er octobre.

70 coups de canon en guise de lancement officiel, plus de 100 000 figurants, 70 000 colombes lâchées... Les chiffres ne font que souligner le côté grandiloquent d'une célébration historique. Selon le Global Times, un journal nationaliste chinois, il s'agit du plus grand défilé de l'histoire du pays, pourtant habitué de ce genre de rassemblement.

Après la parade militaire, le même exercice a été organisé par la population civile, essentiellement des fonctionnaires et des étudiants. Ces derniers entouraient de gigantesques chars portant les portraits des anciens présidents de la République populaire de Chine. De leur côté, les figurants, triés sur le volet, agitaient des fanions et tapaient en rythme dans leurs mains.

Seulement, tout le monde n'était pas invité à la fête. Ceux qui ne possédaient pas d'invitation officielle ne pouvaient se trouver dans le centre de Pékin, complètement bouclé pour l'occasion. L'immense majorité des Chinois et habitants de la capitale ont donc dû rester devant leur télévision pour voir le défilé et assister au court discours (seulement 7 minutes) de Xi Jinping, vêtu d'un costume Mao en hommage au créateur de la République populaire de Chine. À ses côtés, les plus hauts dignitaires du régime, comme Jiang Zemin, président du pays entre 1993 et 2003.  

À noter cependant que tout ne s'est pas passé comme prévu. Alors que le gouvernement avait promis un «grand ciel bleu» le jour de la célébration, stoppant tous les chantiers ou les usines polluantes en amont de l'événement, la météo en a décidé autrement. Résultat, une brume grisâtre caractéristique de Pékin a accompagné les différentes parades tout au long de la journée. Mais outre ce problème climatique, c'est surtout la violence à Hong Kong qui a éclipsé la démonstration chinoise. Pour la première fois depuis le début de la contestation, un militant a été blessé par une balle réelle d'un policier en pleine manifestation. Pas sûr que Xin Jinping ait apprécié la nouvelle. 

À suivre aussi

Anniversaire Chute du Mur : Donald Trump salue l'Allemagne, l'un des «plus précieux alliés» des Etats-Unis
Tourisme Des visites immersives à Berlin pour les 30 ans de la chute du mur
Télévision «Scènes de ménages» : une soirée spéciale pour les 10 ans de la sitcom

Ailleurs sur le web

Derniers articles