Extinction Rebellion mobilisé aussi à Londres, Berlin et New York

A New York, certains militants se sont allongés au sol dans du faux sang. A New York, certains militants se sont allongés au sol dans du faux sang.[TIMOTHY A. CLARY / AFP]

Lundi 7 octobre, le mouvement social et écologiste Extinction Rebellion a lancé sa deuxième «semaine internationale de la rébellion» après celle d'avril.

A Paris plusieurs centaines de militants bloquaient toujours la place du Châtelet ce mardi pour obliger le gouvernement à agir face à la crise écologique et climatique. Mais à Londres, Berlin et New York aussi, le mouvement était mobilisé.

A Londres Dans le quartier de Westminster

Londres, c'est un peu le bastion d'Extinction Rebellion. C'est ici que le mouvement a été crée en octobre 2018. La première «semaine internationale de la rébellion» organisée en avril 2019 avait été très suivie, les militants bloquant des lieux emblématiques pendant une dizaine de jours.

Lundi, les militants ont fait leur apparition dans le quartier de Westminster et souhaitaient y rester pendant les deux prochaines semaines.

Juliette, étudiante française expatriée à Londres, qui se dit «sensibilisée à la cause écologiste, mais pas membre du mouvement», raconte : «A Saint James Park il y avait un forum, comme organisé à l’époque de Nuit Debout en France. Chacun prenait la parole à son tour pour parler de l’actualité, raconter un film qu’il avait vu… C’était très varié. A Trafalgar Square des gens distribuaient des tracts et informaient les passants.»

Douze sites avaient été montés dans le quartier pour l'occasion, chacun avec une revendication bien précise : «il y avait la cause animale d’un côté, un cercle de réflexion sur la justice climatique de l'autre, un autre sur la justice alimentaire», explique la jeune femme. 

S'il est difficile de donner une estimation du nombre de manifestants en raison de leur étalement, rien qu'à l'issue de la journée de lundi, 270 personnes ont été arrêtées. 

A Berlin, au pied de la colonne de la Victoire 

Lundi, dans la capitale allemande, «un millier d'activistes sont venus bloquer la circulation au pied de la colonne de la Victoire» selon Le Monde. La place a été libérée ce mardi matin.

Mercredi, jour de la présentation par le gouvernement du plan climat pour l'Allemagne, «les militants ont prévu de bloquer le pont Marshall», situé près de la Chancellerie, selon Libération.

A NEW YORK DEVANT WALL STREET

A New York et plus largement aux Etats-Unis, le mouvement n'arrive pas à mobiliser autant qu'en Europe. Mais les militants new-yorkais se sont tout de même rassemblés devant Wall Street pour mener une action spectaculaire et symbolique.

Le New York Times estime qu'«au moins 200 personnes» ont participé aux manifestations, indiquant que «certains se sont allongés dans des flaques de faux sang (...)». «Environ 90 personnes ont été arrêtées lundi, selon la police new-yorkaise», rapporte le journal américain, ce qui a mis un terme au rassemblement.

À suivre aussi

Catalogne : la mobilisation des indépendantistes se poursuit
Espagne Catalogne : la mobilisation des indépendantistes se poursuit
Les salariés du magasin Nike des Champs-Elysées en grève depuis une semaine.
Manifestation Paris : les salariés du magasin Nike des Champs-Elysées en grève contre leurs conditions de travail
Paris Vidéo : un policier vient en aide à un pompier gazé lors de la manifestation des soldats du feu

Ailleurs sur le web

Derniers articles