Climat : 20 entreprises à l'origine d'un tiers des émissions de CO2

Une raffinerie de pétrole de Saudi Aramco en Arabie Saoudite.[FAYEZ NURELDINE / AFP]

Vingt entreprises appartenant à l'industrie des combustibles fossiles sont responsables de plus d'un tiers des émissions mondiales de CO2 depuis le début de l'ère moderne, et donc du réchauffement climatique, selon une vaste enquête publiée ce mercredi par le Guardian.

Au total, ces vingt compagnies ont émis près de 480 milliards de tonnes de CO2 depuis 1965, soit 35% de l'ensemble des émissions, selon les analyses menées par Richard Heede au sein du Climate Accountability Institute, référence américaine en matière de recherches sur le climat. 

Parmi ces entreprises, on trouve aussi bien des compagnies privées (Chevron, Exxon, Shell...) que publiques (Saudi Aramco, Gazprom...). A elle seule, Saudi Aramco, l'entreprise publique d'Arabie Saoudite, est responsable de 4,38% des émissions de CO2. Quant aux quatre plus grandes entreprises privées, Chevron, Exxon, BP et Shell, elles ont été à l'origine de plus de 10% des émissions de CO2 depuis 1965.

«Une faillite morale»

Toujours selon cette étude publiée par le Guardian, 90% des émissions attribuées à ces vingt compagnies étaient liées à l'utilisation de leurs produits (pétrole, gaz naturel, charbon...), et 10% à l'extraction, du raffinage et de la fourniture d'énergies fossiles.

Et l'étude pointe le fait que les effets néfastes de l'utilisation et de la production d'énergies fossiles était connu depuis longtemps, mais que l'industrie des énergies fossiles n'a cessé de se défausser de toute responsabilité. Le choix de l'année 1965 comme point de départ des analyses n'est d'ailleurs pas lié au hasard, puisque c'est cette année là que le premières études montrant l'impact des énergies fossiles sur le climat ont été publiées. 

«La tragédie de la crise du climat est que 7,5 milliards de personnes doivent payer le prix - sous forme d'une planète dégradée - pour que deux douzaines d'entités qui polluent puissent continuer à faire des profits record. C'est une grande faillite morale de notre système politique que nous ayons autorités cela à se produire», a commenté le spécialiste du climat Michael Mann au Guardian.

À suivre aussi

Les travaux pour reconstruire cette centrale à béton doivent bientôt commencer.
Environnement Paris : un collectif se mobilise contre le projet de reconstruction de la centrale à bétons Lafarge
Écologie La bombe environnementale de la production d’appareils numériques
Environnement 13 conséquences concrètes du réchauffement climatique

Ailleurs sur le web

Derniers articles