Croatie : une ex-modèle de Playboy se porte candidate à l'élection présidentielle

Ava Karabatic défend une série de mesures assez libérales dans leur ensemble. [Capture Instagram / ava_karabatic_official].

Des pages glacées des magazines aux plus hautes sphères du pouvoir ? Telle est l'ambition d'Ava Karabatic. Cet ex-modèle de Playboy, âgée de 31 ans et sans aucune expérience politique, a en effet annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de son pays, la Croatie, qui doit se tenir en janvier prochain.

«J'ai décidé de présenter ma candidature à l'élection présidentielle», a-t-elle ainsi écrit, mardi 8 octobre, sur ses comptes Instagram et Facebook, le message officiel étant accompagné de plusieurs photos d’elle en bikini, prises lors de ses dernières vacances en Italie.

«La politique est mon deuxième amour, ajoute-t-elle, et j’en ai assez de voir que tant de mauvaises choses se passent dans mon pays, j'ai l'impression que nous sommes tous aveugles, nos jeunes émigrent et le taux de natalité baisse dramatiquement, il faut agir.»

Un programme libéral sur le plan sociétal

La jeune femme décline ensuite toute une série de propositions qu'elle compte mettre en oeuvre si elle parvient à remporter l'élection.

Ava Karabatic se prononce par exemple pour la libre-circulation des personnes à l’intérieur du pays (la Croatie fait partie de l'Union européenne mais pas de l'espace Schengen, ndlr).

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ava Karabatić (@ava_karabatic_official) le

Elle souhaite également impulser des politiques nettement libérales sur le plan sociétal comme la légalisation de la prostitution. Le but, dit-elle, étant d’offrir une certaine sécurité aux travailleurs du sexe, et dans le même temps permettre à l'Etat de collecter l'impôt sur ces derniers et leurs clients.

En cas de victoire, elle souhaite également légaliser l’usage récréatif de la marijuana, lancer un programme d’éducation sexuelle dans les écoles, faciliter les démarches en faveur de l’adoption des enfants, instaurer des lois pour la défense des animaux, ou encore mettre en place une réglementation plus stricte concernant le recyclage des déchets.

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Ava Karabatić (@ava_karabatic_official) le

Seule exception à son programme libéral, Ava Karabatic indique qu'elle compte interdire l’interruption volontaire de grossesse à partir de la sixième semaine, contre dix aujourd'hui.

«Je suis une star»

Surtout, bien qu'elle ne détaille pas les moyens qu'elle compte mettre en oeuvre, la jeune femme promet d'accentuer la lutte contre la corruption.

«Je sais que beaucoup de trolls vont inonder mes messages de commentaires négatifs parce que je suis une star avant tout, mais ces gens ignorent mon côté intellectuel, je rappelle que je suis professeur d’italien et de littérature romane», adresse-t-elle enfin à ses détracteurs, en ajoutant aussi qu'elle est aussi actrice de cinéma, peintre et a même déjà écrit son autobiographie.

Sauf surprise, si Ava Karabatic maintient sa candidature, elle concourra face à plusieurs autres candidats dont la présidente sortante, Kolinda Grabar-Kitarovic, et qui, elle, espère être réélue pour un nouveau mandat de cinq ans. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles