Google a soutenu des lobbys climatosceptiques

Google a financé des groupes climatosceptiques, rapporte le Guardian.[ALASTAIR PIKE / AFP]

Google a apporté un soutien financier «substantiel» à des lobbys climatosceptiques, révèle ce vendredi le Guardian. La firme a notamment fait des dons au «Competitive Enterprise Institute» (CEI), un think tank qui a contribué à convaincre Donald Trump de se retirer de l'accord de Paris.

Des révélations surprenantes, alors que dans le même temps Google avait publiquement déploré ce retrait. Au total, parmi les centaines de bénéficiaires des dons de Google, on trouve une douzaine d'organisations qui ont mené des campagnes contre les législations en faveur du climat. Et l'entreprise est également listée comme sponsor d'un rassemblement annuel à venir du State Policiy Network, une organisation qui soutient des groupes conservateurs comme le Heartland Institute, un groupe radical anti-science qui s'en est notamment pris à Greta Thunberg, la qualifiant «d'hystérique».

Le Guardian rappelle également que le directeur de la politique énergétique et environnementale du CEI, Myron Ebell, a aidé à financer la «Cooler Heads Coalition», un groupe d'organisations libertariennes et conservatrices qui a fut parmi les premiers à contester le réchauffement climatique, il y a vingt ans. Myrion Ebell a par la suite, en 2016, rejoint l'équipe de transition de Donald Trump en tant que conseiller sur les questions environnementales, contribuant à convaincre le président de se retirer de l'accord de Paris. 

Google s'est justifiée en expliquant que sa collaboration avc de telles organisations «ne signifie pas (qu'elle) soutient l'ensemble de l'agenda de ces organisations». L'entreprise aurait apporté son soutien à ces organisations pour leur action sur la question des lois visant à réguler internet et à limiter l'influence des GAFA. 

«Notre position sur le changement climatique est claire. Depuis 2007, nous avons agi en tant que compagnie neutre en carbone, et pour la deuxième année consécutive, nous avons atteint 100% d'énergie renouvelable pour nos opérations globales», a déclaré un porte-parole de Google.

À suivre aussi

Les travaux pour reconstruire cette centrale à béton doivent bientôt commencer.
Environnement Paris : un collectif se mobilise contre la reconstruction de la centrale à bétons Lafarge, le groupe répond
Écologie La bombe environnementale de la production d’appareils numériques
Environnement 13 conséquences concrètes du réchauffement climatique

Ailleurs sur le web

Derniers articles