Philippines : une touriste arrêtée pour avoir porté un string sur la plage

A la suite de cet incident, les hôtels ont été invités par la police à informer leurs clients de la conduite à tenir. [NOEL CELIS / AFP]

En vacances sur l’île paradisiaque de Boracay, aux Philippines, une touriste taiwanaise a vu son séjour tourner au désastre en raison de son bikini.

Lin Tzu Ting, qui séjournait avec son petit ami, a été arrêtée et condamnée à payer une amende pour avoir porté sur la plage un maillot de bain dont le bas était un string ficelle et le haut était échancré.

Selon les informations de la presse britannique, le personnel de l’hôtel avait prévenu la jeune femme de 26 ans que sa tenue n’était pas appropriée. Une mise en garde ignorée par la touriste, qui a porté le bikini-string pendant deux jours consécutifs

Une «forme d'art»

Cependant, le deuxième jour, des habitants de l’île ont appelé la police. A leur arrivée, les agents ont demandé à Lin Tzu Ting de mettre un short et un t-shirt avant de l’embarquer, avec son compagnon, dans un fourgon.

La touriste a expliqué aux forces de l’ordre que son maillot était une «forme d’art» et une «expression personnelle» tandis que son petit ami a assuré que «c’était normal dans leur pays». Des explications qui n’ont pas convaincu les policiers. Le couple a été condamné à une amende de 2.500 pesos philippins, soit près de 45 euros, pour s’être «exposé» d’une manière «érotique et obscène».

«Plusieurs habitants et touristes ont pris des photos d’elle à cause de ce qu’elle portait. Ce n'était qu'un bout de ficelle. Dans notre culture, c’est inacceptable», a souligné le chef de la police locale Jess Baylon, cité par le Mirror.

«Les touristes étrangers doivent observer le décorum, en respectant la culture et les traditions des Philippines», a renchéri un officiel de Boracay.

A la suite de cet incident, les hôtels et lieux de villégiature ont été invités par la police à informer leurs clients de la conduite à tenir et des tenues appropriées. De son côté, le couple a pu quitter l’île comme prévu vendredi 11 octobre après s’être acquitté de l’amende.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles