Typhon Hagibis au Japon : au moins 56 morts, les secours sur le pied de guerre

L'heure d'agir pour les secours. Après le passage du typhon Hagibis au Japon, précédé de pluies diluviennes et de vents violents, plus de 110 000 secouristes ont été réquisitionnés pour aider les habitants piégés dans les nombreuses inondations. Selon les médias japonais, au moins 56 personnes ont trouvé la mort dans la catastrophe naturelle.

Même si Hagibis est désormais parti en direction de la mer, la situation reste catastrophique dans une partie du pays. Plus de 4 millions de Japonais étaient toujours concernés par des consignes d'évacuation (non-obligatoires) dimanche en fin de journée. Les annulations de matchs de la Coupe du monde de rugby ou la modification du calendrier du GP de Formule 1 sont de bien maigres conséquences face aux dégâts subis l'archipel japonais. Des habitants ont été ensevelis dans des glissements de terrain ou noyés dans leurs habitations ou dans des véhicules emportés par les eaux. 

Des militaires équipés d'hélicoptères ont déjà débuté l'hélitreuillage d'habitants directement depuis les toits de leur maison dans la région de Nagano, dans le centre de l'île principale du pays. Plus de 111 000 foyers étaient, eux, privés d'électricité aux alentours de 18h heure locale. 

Dans une rue de Tokyo à l'approche du typhon Hagibis, le 12 octobre 2019 [Kazuhiro NOGI / AFP]
 
Dans une rue de Tokyo à l'approche du typhon Hagibis, le 12 octobre 2019

L'Agence météo japonaise (JMA) a assuré qu'Hagibis présentait une intensité «sans précédent» au moment de commencer son passage destructeur. 

Le typhon Hagibis [Laurence CHU / AFP]

 
Le typhon Hagibis

«Je suis parti parce que le toit de ma maison a été emporté par l'autre typhon et la pluie tombait à l'intérieur. Je suis très inquiet pour ma maison», a raconté à la NHK un homme de 93 ans réfugié dans un centre d'hébergement de Tateyama, dans la préfecture de Chiba.

Une maison a été détruite à Chiba et cinq personnes ont été hospitalisées mais aucune d'entre elles n'a subi de blessures graves, ont précisé à l'AFP les pompiers locaux. Samedi après-midi, deux hommes sont tombé dans un canal en crue à Gotemba, à l'ouest de Tokyo. L'un d'eux a été sauvé et souffre de légères blessures mais les pompiers étaient toujours à la recherche du second.

Les chaînes de télévision montraient en boucle des images de rivières en crue et de vagues gigantesques se brisant sur des digues côtières.

L'océan Pacifique déchaîné à Hamamatsu, au sud-ouest de Tokyo, à l'approche du typhon Hagibis le 12 octobre 2019 [Anne-Christine POUJOULAT / AFP]
 
L'océan Pacifique déchaîné à Hamamatsu, au sud-ouest de Tokyo, à l'approche du typhon Hagibis le 12 octobre 2019

Les constructeurs automobiles Toyota et Honda ont mis à l'arrêt des usines. De nombreux supermarchés et supérettes de la capitale étaient fermés après avoir été assaillis par les résidents, venus faire des réserves comme pour affronter un siège. Hagibis sème par ailleurs le chaos dans les transports en ce week-end prolongé par un lundi férié, ni avions ni trains, ni métro ne fonctionnant.

Le Japon est frappé par une vingtaine de typhons chaque année. Avant Hagibis, Faxai avait tué au moins deux personnes début septembre et provoqué d'importants dégâts à Chiba.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles