Nigeria : des enfants libérés d'un internat islamique où ils étaient torturés

Un véhicule de la police nigériane (illustration).[YASUYOSHI CHIBA / AFP]

La police a libéré soixante-sept personnes, retenues dans un internat islamique de la ville de Daura (Nigeria), où ils étaient torturés et maltraités.

Les étudiants, âgés de 7 à 40 ans, étaient enchaînés et «soumis à des traitements dégradants», certains ayant été abusés sexuellement, a fait savoir la police dans un communiqué. 

«Nous frapper, nous abuser et nous punir, c'est ce qu'ils nous ont toujours fait ici. Ils ont fait croire qu'ils nous enseignaient. Il ne nous enseigne pas, pour l'amour de Dieu», a déclaré l'un des étudiants libérés, Lawal Ahmed, à l'agence Reuters.

Deux enseignants ainsi que le propriétaire de l'école, ont été arrêtés. Au total, plus de 300 étudiants étaient présents dans l'internat, mais la plupart étaient parvenus à s'échapper avant l'arrivée de la police. Celle-ci est en effet intervenue lorsque les élèves ont mené une mutinerie. 

Des nombreux établissements de ce type existent au Nigeria, et des cas similaires sont régulièrement signalés. Le mois dernier, plus de 300 étudiants avaient été libérés d'un internat similaire.

À suivre aussi

Archéologie Le lieu de naissance de l'humanité enfin découvert
Les girafes sont particulièrement menacées au Kenya.
Environnement Afrique : 40% des girafes ont disparu en 30 ans
Après les J.O en 2014, Sotchi se met à l’heure africaine
Russie Après les J.O en 2014, Sotchi se met à l’heure africaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles