L'emplacement du Machu Picchu n'aurait pas été choisi par hasard

Pour trouver l'explication, le chercheur brésilien Rualdo Ménégat a étudié le terrain et les images satellites du site.[Pablo PORCIUNCULA BRUNE / AFP]

Une étude scientifique suggère que la cité du Machu Picchu a été construite volontairement sur une zone de failles.

Depuis le 15ème siècle, les architectes s'interrogeaient sur la raison pour laquelle la cité Inca avait été construite dans un endroit aussi reculé et difficile d'accès, sur la Cordillère des Andes. Pour trouver l'explication, le chercheur brésilien Rualdo Ménégat a étudié le terrain et les images satellites du site classé au patrimoine de l'Unesco.

Un pré-découpage naturel

La cité du Machu Picchu aurait été construite sur une zone érodée par de nombreuses fissures. «Les matériaux de construction du site – de grandes quantités de roches déjà fracturées – étaient facilement disponibles» a expliqué le chercheur. «Certaines des failles sont orientées nord-ouest/sud-est, tandis que d’autres sont orientées nord-est/sud-ouest. Le Machu Picchu se trouve au centre, là où les failles se croisent en forme de X», explique le magazine Smithsonian.

D’autres villes incas aux alentours comme Ollantaytambo, Písac et Cusco ont également été construites à des intersections de failles. «Cela ne signifie pas nécessairement que les Incas avaient une connaissance approfondie de la tectonique des plaques. Ils ont peut-être plutôt recherché ces zones qui pouvaient être assemblées pour former des murs», reprend le magazine.

Le Machu Picchu fait partie des sept merveilles du monde avec notamment la Grande muraille de Chine, le Taj Mahal et le Colisée.

À suivre aussi

découverte Un réseau de tunnels secrets des Templiers découvert sous la ville d'Acre en Israël
Archéologie Le lieu de naissance de l'humanité enfin découvert
Egypte Une fabuleuse cache contenant 20 sarcophages anciens découverte à Louxor

Ailleurs sur le web

Derniers articles