Valerie Ely, femme de l'acteur de la série Tarzan Ron Ely, a été tuée par leur fils

Le suspect, Cameron Ely, 30 ans, le fils de la victime, a été abattu juste après par les policiers. [©Capture Youtube]

Valerie Ely, la femme de l'acteur américain Ron Ely, connu pour avoir notamment campé «Tarzan» dans la série hollywoodienne des années 1960, a été poignardée à mort ce mardi par le fils du couple. Ce dernier a ensuite été abattu par les forces de l'ordre dans leur maison californienne, selon la police mercredi.

Des agents de la police de Santa Barbara se sont rendus mardi soir dans la luxueuse demeure de la famille Ely après un appel d'urgence relatif à une dispute familiale. Ils y ont découvert le corps sans vie de Valerie Lundeen Ely, 62 ans, présentant «de multiples blessures par arme blanche».

Ron Ely conduit à l'hôpital par précaution

Le suspect, Cameron Ely, 30 ans, le fils de la victime, a été abattu juste après par les policiers. «Les agents ont fouillé la résidence et ses alentours pour trouver Cameron Ely», a indiqué le bureau du shérif local.

«Le suspect a été localisé à l'extérieur de la maison, il représentait un danger et en réponse les quatre agents ont tiré sur le suspect avec leurs armes de service, le blessant mortellement».

On ne sait pas si Ron Ely, aujourd'hui âgé de 81 ans, a été blessé au cours de la dispute familiale. Il a été conduit à l'hôpital par précaution, selon la police, mais en est sorti peu après.

Le comédien au physique imposant (il mesure 1,93 m) est également apparu dans de multiples séries et dans une dizaine de films. Avec son épouse, une ancienne reine de beauté, ils avaient trois enfants.

À suivre aussi

Disparition La combattante de MMA Saeideh Aletaha est morte après un combat
L'homme a été vu la dernière fois boulevard Haussmann, qui traverse les 8e et 9e arrondissements de Paris.
Faits divers Paris : disparition inquiétante d'un homme souffrant de la maladie d'Alzheimer
Dans le Limousin de Poulidor : la gloire, mais surtout la simplicité
Disparition Dans le Limousin de Poulidor : la gloire, mais surtout la simplicité

Ailleurs sur le web

Derniers articles