Californie : une importante faille tectonique s'active pour la première fois depuis un demi-millénaire

Une série de séismes a eu lieu en juillet dernier dans la région. [© MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Les scientifiques californiens sont inquiets. Et pour cause, ils ont détecté la semaine dernière des mouvements d'une grande faille tectonique, ce qui n'avait pas eu lieu depuis 500 ans et qui pourrait être annonciateur d'un séisme redoutable, le fameux «Big One».

L'étude publiée par la prestigieuse revue Science, alerte sur le mouvement de la faille de Garlock. Celle-ci est longue de 250 km et court notamment sous le désert des Mojaves, dans le sud de la Californie.

«Les failles "dialoguent" entre elles»

En «sommeil» depuis cinq siècles environ, elle a bougé de plusieurs centimètres en un an. Un réveil causé par des tremblements de terre qui ont eu lieu ces derniers mois à proximité de la ville de Ridgecrest. Certains de ces séismes ont été relativement puissants, puisqu'ils ont atteint la magnitude de 7,1.

«Nous savons que les failles "dialoguent" les unes avec les autres», a expliqué Richard Allen, le directeur du laboratoire de sismologie de Berkeley, l'université de Californie. Grâce à des images satellites, les scientifiques ont ainsi remarqué les mouvements de la faille de Garlock.

Si pour l'instant, elle ne fait que «ramper», comme disent les chercheurs, ils alertent sur le fait que cette faille pourrait produire un tremblement de terre de magnitude 8. Ce type de séisme, considéré comme «majeur», ne se produit qu'une fois par an environ, et peut provoquer des dégâts à des dizaines de kilomètres à la ronde.

Or, la faille de Garlock croise la célèbre faille de San Andreas. Et cette dernière, qui s'étend sur plus de 1.300 km, passe notamment par San Francisco et Los Angeles. Elle est responsable de plusieurs séismes dévastateurs à travers l'Histoire, et le dernier «Big One», en 1906, avait causé la mort de 3.000 personnes.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles