Pakistan : 900 enfants testés positifs au VIH dans une petite ville

Au Pakistan, de nombreux médecins réutilisent des seringues sur leurs patients. [THOMAS SAMSON / AFP]

Près de 900 enfants âgés de moins de 12 ans ont été diagnostiqués positifs au VIH dans la ville de Ratodero, au Pakistan.

Déjà en avril, 200 adultes avaient été testés positifs au virus dans la ville de 200.000 habitants. Et seul un quart de la population a été examiné pour l’instant. Une inquiétude pour les autorités sanitaires qui craignent que l’épidémie ne touche plus d’habitants.

Ce drame sanitaire serait notamment lié à la réutilisation de seringues contaminées par un médecin. Connu pour pratiquer les prix les plus bas de la ville, le docteur Muzaffar Ghanghro a été arrêté pour «homicide involontaire», mais il nie tout accusation et clame son innocence.

Un manque de précautions sanitaires

L’enquête de la police est en cours mais les autorités pensent que Dr Ghanghro ne serait pas l’unique responsable. De nombreux médecins réutilisent les mêmes seringues, tout comme certains dentistes qui ne stérilisent pas leur équipement, précise le New York Times. Certains barbiers sont également visés par l’affaire car ils utilisent les mêmes rasoirs sur plusieurs clients.

Le manque d’informations sur cette épidémie pousse les habitants à une grande méfiance vis-à-vis des malades. Les enfants touchés sont forcés de s’assoir à l’écart de leurs camarades en classe alors que des membres de leur famille préfèrent éviter tout contact physique avec les enfants de peur de contracter le VIH.

Près de 160.000 personnes sont porteuses du VIH au Pakistan. Un chiffre qui a presque doublé depuis 2010, selon les Nations Unies. Et la situation risque de s'aggraver au vu du nombre de docteurs non-qualifiés qui opèrent dans le pays. Ils seraient plus de 600 000 sur tout le territoire. Pour répondre à cette urgence, le gouvernement n’hésite pas à fermer des cliniques où des docteurs non-qualifiés sont en exercice.

À suivre aussi

Etats-Unis Vidéo : Will Smith filme sa coloscopie et alerte sur l'importance de cet examen
Santé 3.000 euros pour se faire injecter volontairement le virus de la grippe
Santé Les Français boivent et fument trop, selon l'OCDE

Ailleurs sur le web

Derniers articles