Le Royaume-Uni obligé de renoncer à sa pièce commémorant le Brexit le 31 octobre

La pièce de 50 pence devait porter le message «Paix, prospérité et amitié avec toutes les nations», avec la date du 31 octobre. La pièce de 50 pence devait porter le message «Paix, prospérité et amitié avec toutes les nations», avec la date du 31 octobre. [HM Treasury]

La conséquence cocasse du nouveau report du Brexit. Le Trésor britannique a été contraint de suspendre la production d'une pièce de 50 pence (0,60 euros), qui devait commémorer le Brexit et mentionner la date du 31 octobre, désormais obsolète.

Selon le Guardian, un millier de ces pièces avaient déjà été produites. L'agence américaine Bloomberg avait même évoqué de son côté «des centaines de milliers» de pièces. Au total, 10 millions devaient être fabriquées, dont 3 millions devaient être mises en circulation dès la fin du mois.

Alors que les médias britanniques se demandaient ce qu'allaient devenir les pièces déjà produites, dont la valeur aurait pu atteindre 800 livres sterling (930 euros) sur le marché de la collection selon le Guardian mais maintenant périmées avec le délai flexible accordé au Brexit jusqu'au 31 janvier 2020, le Trésor a admis qu'elles sont en train d'être «recyclées». Concrètement, elles sont fondues, et leur métal (or, argent et cupronickel, un alliage de cuivre et de nickel) mis de côté.

Le projet pas abandonné

En effet, le Trésor ne compte pas abandonner son projet. «Nous allons toujours produire une pièce pour marquer notre départ de l'Union européenne, et celle-ci entrera en circulation après notre départ», a déclaré l'un de ses porte-parole.

Elle devrait vraisemblablement toujours porter le message prévu initialement, «Paix, prospérité et amitié avec toutes les nations», mais avec la bonne date. Des mots qui proviennent d'un discours de Thomas Jefferson, l'un des grands acteurs de l'indépendance américaine et troisième président des Etats-Unis.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle mésaventure se produit. En mars dernier, la production d'une pièce avec la date initiale du Brexit, le 29 mars, avait déjà été suspendue, un report étant dans les tuyaux. Qui est devenu réalité puisque, depuis, la sortie du Royaume-Uni de l'UE a été repoussée au 12 avril, puis au 31 octobre, et enfin au 31 janvier 2020.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles