Floride : une institutrice renvoyée d'une école catholique parce qu'elle est homosexuelle

L’établissement privé n'a pas précisé la raison exacte du départ brutal de Mme Lisciandro aux élèves et aux parents.[©Martin BUREAU / AFP]

Une institutrice, employée d’une école privée chrétienne de Palm Bay, en Floride (Etat-Unis), a été renvoyée parce qu’elle est homosexuelle.

Monica Toro Lisciandro, 37 ans, professeur de théâtre à temps partiel depuis trois ans, a été convoquée dans le bureau de la directrice de l’école à la suite de la plainte d'un parent, relate The Guardian. «On m'a rapporté que vous avez une relation avec une femme et que vous avez participé à la Gay Pride», lui a lancé la directrice de l’établissement.

«préserver la réputation de l'école»

«C'était comme si j'étais une personne sale et mauvaise», s'est confiée Monica Toro Lisciandro, qui n'a pas nié son orientation sexuelle devant sa hiérarchie. C’est alors que la directrice lui a annoncé qu’elle ne pourrait plus enseigner au sein de cette école qui compte 283 élèves de la maternelle au lycée. «J'attendais qu'ils me disent que j'allais aller en enfer», a ajouté l'institutrice, qui s'est dite humiliée par la situation.

Monica Toro Lisciandro, qui est en couple depuis plus d’un an, s'est effondrée en larmes en sortant de la réunion, à l’issue de laquelle on lui a demandé de remettre les clés de sa classe et son ordinateur «pour préserver la réputation de l'école».

L’établissement privé n'a pas précisé la raison exacte de ce départ brutal aux élèves et aux parents. «Je suis désolée de vous annoncer que pour des raisons personnelles, Mme Lisciandro n'est pas en mesure de continuer à enseigner son cours de théâtre», a écrit la directrice dans un courrier électronique.

En l'absence de protection légale en Floride, l'enseignante a déclaré qu'elle ne pouvait pas se battre contre son licenciement, mais qu'elle pouvait faire en sorte que cette situation ne se reproduise pas en partageant son histoire. «Si cela peut aider quelqu'un qui a été victime de la même discrimination, je préfère en parler.», a-t-elle ajouté.

un manque de protection juridique

Après que la presse a relayé cette affaire, la directrice de l'école a écrit dans un communiqué : «L'école chrétienne exige que tous les employés acceptent et respectent notre position fondée sur l'enseignement biblique quant aux orientations sexuelles».

Pour Joe Saunders, directeur politique d'Equality Florida - un groupe de pression politique qui défend les droits civils et la protection des lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres et homosexuels - cet incident illustre le manque de protection juridique des travailleurs LBGTQ. «Il est scandaleux qu'en 2019, en Floride ou ailleurs, une personne soit renvoyée pour être ce qu'elle est», a-t-il déclaré.

Selon Human Rights Campaign, seuls 21 États disposent actuellement de lois interdisant la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle ou l'identité de genre.

À suivre aussi

Mouvement social Êtes-vous concerné par la réforme des retraites ?
Réforme des retraites : le monde agricole est partagé
Société Réforme des retraites : le monde agricole est partagé
Société Quels sont les employeurs préférés des salariés français ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles