Pete Buttigieg peut-il créer la surprise lors de l'élection présidentielle américaine ?

Le candidat démocrate monte dans les sondages en Iowa Le candidat démocrate monte dans les sondages en Iowa. [David Becker / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Jeune, ouvertement homosexuel, chrétien, démocrate et polyglotte... Le profil de Pete Buttigieg a interpellé les médias lors de l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle américaine. L'intérêt a cependant diminué alors que celui-ci baissait dans les sondages. Malgré tout, certains chiffres montrent que le maire de South Bend, dans l'Indiana, connaît un regain d'intérêt.

Pete Buttigieg compte ainsi 25% d'intentions de vote dans l'Iowa, Etat où il caracole en tête, selon un récent sondage publié par CNN. Derrière lui, Elizabeth Warren est deuxième avec seulement 16%. La situation peut paraître surprenante alors qu'au niveau national, Pete Buttigieg est quatrième dans les sondages. Seulement, il possède 8% d'intentions de vote, alors qu'en octobre 2019, il n'en était qu'à 4,5%.

Depuis octobre, Elizabeth Warren et Joe Biden chutent en effet dans les chiffres, ce qui se répercute sur les estimations des «petits candidats» comme Kamala Harris et Pete Buttigieg. S'il est difficile de savoir combien de temps cette tendance va durer, la performance de ce dernier dans l'Iowa est loin d'être anodine. Cet Etat du nord du pays, profondément centriste (comme le candidat en question), est le premier à voter dans la primaire démocrate le 3 février prochain, et donnera donc une tendance sur les élections qui influencera les sondages, les votes mais aussi les donations financières que les candidats pourraient recevoir.

Victoire en Iowa et puis c'est tout ?

Il faut cependant relativiser la belle progression de Pete Buttigieg. Les primaires américaines sont très souvent sujettes à des mouvements de mode, et réaliser une prédiction plusieurs mois avant le choix définitif du candidat est quasi impossible. Avant les premiers votes en 2016, Donald Trump était encore loin d'être considéré comme le principal favori républicain

Outre cette donnée, si Pete Buttigieg monte en Iowa, voisin de son Indiana natal, ses résultats dans les autres Etats sont moins concluants, en particulier dans le sud du pays. «Sa candidature est mort-née», assure même Jean-Eric Branaa, politologue spécialiste des Etats-Unis. Pour ce dernier, le maire de South Bend n'est pas monté assez vite dans les sondages pour pouvoir surfer sur une popularité à 3 mois seulement du début des votes. 

Son futur n'est pour autant pas complètement bouché. «Beaucoup lui conseillent de prendre le poste de gouverneur de l'Indiana, qui est vacant. Il gagnerait en pouvoir et en expérience, ce qui lui manque cruellement actuellement», explique Jean-Eric Branaa. En faisant cela, il pourrait donc préparer une éventuelle candidature pour 2024. Seulement, la date limite pour prendre cette décision est le 3 février, date du vote en Iowa. Se retirer avant le priverait d'une jolie fête de victoire si les sondages venaient à se confirmer. Un choix cornélien attend donc le candidat, et qui rajoute au flou de la présidentielle 2020, entre le vote pour les démocrates qui s'annonce serré ou encore le dossier incertain de la destitution de Donald Trump.

À suivre aussi

Etats-Unis 6 morts dans une fusillade qui a duré plusieurs heures, près de New York
Faits divers Une fille de 12 ans menace de tuer ses camarades de classe sur Snapchat
Une short-list a été dévoilée par le magazine américain
Distinction Qui sera la personnalité de l'année du Time en 2019 ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles