Deux explosions cosmiques ont généré l'énergie la plus forte jamais enregistrée

Les chercheurs pensent que les sursauts gamma surviennent notamment lors de l'explosion d'une supernova.[M.Kornmesser/EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY/AFP]

Les sursauts gamma sont générés par les explosions les plus puissantes que l'on peut observer dans notre univers. Découverts dans les années 1960, ils ne sont pas rares, mais de récentes observations ont révélé des rayonnements d'énergie encore jamais observés.

Trois articles scientifiques faisant état du phénomène ont été publiés dans les revues Nature et The Astrophysical Journal, le 21 novembre. Selon les astronomes, les sursauts gamma sont notamment liés à la naissance de trous noirs, lors de l'explosion d'une supernova ou de collisions d'étoiles à neutrons.

Il est question d'un bref flash de photons dont l'énergie, générée en quelques secondes, peut être supérieure à celle produite par le Soleil en dix milliards d'années.

En juillet 2018, deux télescopes spatiaux de la Nasa, le Fermi Gamma-ray Space Telescope et le Neil Gehrels Swift Observatory, ont détecté une première explosion cosmique. Puis une seconde en janvier 2019.

Dans les deux cas, les chercheurs du monde entier se sont mobilisés afin d'enregistrer l'intensité de ces sursauts gamma. En juillet 2018, les télescopes du «High Energy Stereoscopic System» en Namibie ont détecté des photons d'une énergie de l'ordre de 0,1 à 0,4 Tev (tera électron volt), dix heures après l'explosion initiale.

En janvier 2019, les télescopes Magic, situés aux Canaries, ont capté des particules à des niveaux d'énergie encore plus forts, entre 0,2 et 1 Tev. Les astronomes sont formels : c'est la première fois que de tels niveaux d'énergie sont enregistrés depuis le sol terrestre.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles