L'ancienne star du foot Marco Van Basten s'excuse après avoir prononcé un salut nazi à la télévision

Marco Van Basten a plaidé une blague «de mauvais goût», destinée à se moquer de l'allemand de l'un de ses collègues de la télévision néerlandaise. Marco Van Basten a plaidé une blague «de mauvais goût», destinée à se moquer de l'allemand de l'un de ses collègues de la télévision néerlandaise. [Tiziana FABI / AFP]

L'ancienne star du football néerlandais Marco Van Basten, aujourd'hui commentateur à la télévision, a présenté ses excuses samedi 23 novembre, après avoir prononcé à l'antenne le cri du salut nazi, «Sieg Heil», plaidant une mauvaise blague.

Alors qu'un reporter de la chaîne néerlandaise Fox Sports, Hans Kraay, rendait l'antenne après avoir interviewé l'entraîneur allemand Frank Wormuth, à la mi-temps du match de championnat Ajax Amsterdam-Heracles Almelo (4-1), l'ancien attaquant de l'Ajax et du Milan AC, qui n'apparaissait pas à l'image, a lâché : «Pas terrible, Sieg Heil ['salut à la victoire', en français].»

Des propos qui ont rapidement provoqué un tollé sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter, ce slogan hitlérien étant interdit en Allemagne. Ce qui a poussé Marco Van Basten, 55 ans, à présenter ses excuses quelques instants plus tard, pour ce qu'il a présenté comme une blague «de mauvais goût». «Ce n'était pas mon intention de choquer. Je voulais juste 'expliquer' l'allemand à Hans», a déclaré l'ancien triple Ballon d'Or.

En plein week-end de lutte contre le racisme dans le football aux pays-bas

La chaîne Fox Sports a également tenu à s'excuser. «Ces commentaires sont inappropriés. Non seulement aujourd'hui mais tous les jours», a déclaré l'un de ses porte-parole au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

Ce dérapage de Marco Van Basten est d'autant plus malvenu qu'il tombe en plein week-end de mobilisation contre le racisme sur les pelouses de football aux Pays-Bas. Sur tous les terrains de première et de deuxième divisions, les joueurs ont cessé de jouer pendant une minute, pour protester contre les insultes racistes qui ont visé le joueur de l'Excelsior Rotterdam Ahmad Mendes Moreira dimanche dernier, entraînant l'arrêt temporaire du match. Lors de cette minute d'arrêt, les écrans géants des stades affichaient le message : «Racisme ? Nous ne jouons pas.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles