Nouveau scandale de corruption pour le fils de Jair Bolsonaro

Ce n'est pas la première fois que Flavio Bolsonaro est inquiété de la sorte Ce n'est pas la première fois que Flavio Bolsonaro est inquiété de la sorte. [FABIO TEIXEIRA / AFP]

Une famille en or. Flavio Bolsonaro, aîné des enfants du président brésilien d'extrême droite, se voit à nouveau visé par une enquête pour des faits de corruption.

Le parquet de Rio de Janeiro accuse le sénateur «d'improbité administrative liée à l'emploi de salariés fantômes, qui n'auraient pas exercé de fonction au sein du cabinet» lorsqu'il était député régional. Ces employés inexistants auraient notamment permis de détourner de l'argent public, mais il est encore impossible de savoir dans quel but. 

Ce n'est pas la première fois que le fils de Jair Bolsonaro est visé par de telles accusations. Début 2019, des transactions «atypiques» dépassant le million de réais (environ 270 00 euros) en direction du compte de son ancien chauffeur avaient été repérées par la COAF, une agence gouvernementale en charge de surveiller les activités financières. Cette enquête est pour le moment suspendue faute d'autorisation judiciaire pour l'obtention de certains documents. 

Flavio Bolsonaro nie toutes les accusations, lui qui a mené ses campagnes sur le front de la lutte anticorruption, et qui a récemment été nommé vice-président du nouveau parti créé par son père : l'Alliance. Le sujet est d'ailleurs au centre de l'actualité au Brésil, puisque la Cour Suprême s'intéresse dans le même temps à ce combat après la libération d'un bon nombre de personnes accusées dans le cadre du scandale Petrobras, énorme affaire de corruption qui avait notamment vu l'ancien président Lula passer par la case prison.

Outre la corruption, l'aîné des enfants Bolsonaro crée régulièrement des polémiques. Ainsi, il n'hésite pas à faire des déclarations chocs, comme le fait son père, pour susciter l'intérêt des médias. En septembre 2019, il avait par exemple publié une photo sur les réseaux sociaux comparant les attentats du 11 septembre à la tentative d'assassinat contre son père lors de la campagne présidentielle en 2018

À suivre aussi

Polémique Un ministre brésilien démissionne après avoir paraphrasé un discours de Goebbels
Les infrastructures des Jeux de 2016 avaient coûté environ 11,2 milliards d'euros.
Jeux Olympiques La fermeture des sites des JO de rio 2016 ordonnée par la justice brésilienne
Brésil Vidéo : Prêt à sauter d'un immeuble, il renonce à se suicider en entendant la foule lui chanter des cantiques

Ailleurs sur le web

Derniers articles