Forces déployées, pays alliés, combats menés… L’opération Barkhane en chiffres

Lancée le 1er août 2014, pour prendre la suite des opérations Serval et Epervier, Barkhane mobilise d’énormes moyens humains et matériels pour lutter contre le terrorisme et apporter une aide aux populations et armées locales, dans la région du Sahel.

5 pays sont le théâtre de l’opération Barkhane

Ce sont la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger et el Tchad, qui composent le G5 Sahel. L’un des objectifs de la mission est qu’ils deviennent capables d’assurer eux-mêmes leur sécurité et celles de leurs populations.

4500 militaires français

Sans compter les forces spéciales, sont déployés dans le cadre de l’opération Barkhane.

30 à 40 appareils aériens font partie du contingent

Il s'agit de 3 drones, 7 avions de chasse, une vingtaine d’hélicoptères et 6 à 10 avions de transport tactique et stratégique.

Plus de 800 véhicules lourds sont déployés sur le terrain

Dont 260 véhicules blindés lourds, 210 véhicules blindés légers et 360 véhicules logistiques, permettant d'assurer le ravitaillement des troupes (armes, nourritures, lits de camp...)

120 opérations de combat ont été engagées en 2018 contre des terroristes

Trois points d’appui permanents

accueillent les forces françaises et permettent d’opérer au Sahel. Elles se trouvent à Gao (Mali), à Niamey (Niger) et à N’Djamena (Tchad). Des bases temporaires sont établies en fonction des besoins.                                                          

8 700 soldats du G5 Sahel

ont suivi une formation particulière depuis 2014 (instruction au tir, sauvetage et coordination au combat, lutte contre les engins improvisés).

70 projets civilo-militaires

ont été menés au contact de la population locale en 2018. Parmi eux, 8 concernent des adductions d’eau (pour approvisionner un point depuis une source), 5 de l’agropastoralisme, 3 des infrastructures (comme un pont), et 7 s'appliquent à l'énergie/l'éducation/l'information.

70 consultations et 300 actes de soins par jour

ont été réalisés en 2018 par les équipes médicales de l’opération Barkhane auprès des populations locales.

7 pays alliés

sont en appui de l’opération Barkhane (Espagne, Suède, Allemagne, Estonie, Etats-Unis, Canada, Grande-Bretagne), en plus des «éléments français» au Gabon et au Sénégal (des unités et du matériel de l'armée française se trouvent dans ces deux pays). Ils mettent à disposition des véhicules terrestres, des avions ou des hélicoptères.

[source : ministère des Armées]

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles