Angleterre : une mère de famille a accouché deux semaines après avoir perdu les eaux

Son fils Morgan souffre aujourd'hui de divers handicaps moteurs et mentaux. [LOIC VENANCE / AFP ]

Scandale sanitaire dans la maternité de Shrewsbury (Midlands) : une mère de famille a dû attendre deux semaines pour accoucher, après avoir perdu les eaux.

En janvier 2004, Mme Wilds arrive à l'hôpital pour une visite médicale. Un examen montre qu'elle commence à perdre le liquide amniotique, qui assure la protection du foetus. Pendant trois jours, son col reste ouvert à deux centimètres, sans que les sage-femmes ne puissent la faire accoucher naturellement.

Sans succès, elle raconte avoir cherché de l'aide auprès de l'équipe médicale. La naissance a finalement été déclenchée au bout de deux semaines - comme le rapporte The Independent.

DES SEQUELLES A VIE

Agé désormais de 15 ans, son fils Morgan souffre de nombreux handicaps tels que l'autisme et la dyspraxie. Il a des difficultés d'apprentissage et divers problèmes de coordination et d'équilibre.

Mme Wilds a chargé le cabinet d'avocats d'Irwin Mitchell d'entamer des poursuites judiciaires contre l'hôpital, pour faire la lumière sur les causes du handicap de son fils.

de graves dysfonctionnements

Un rapport obtenu par The Independent la semaine dernière a révélé de graves manquements à la maternité. Une investigation est en cours sur plus de 800 cas. «C'est seulement maintenant que je réalise l'ampleur des problèmes constatés dans l'hôpital, et le nombre d'autres personnes touchées.» a confié la mère de famille.

À suivre aussi

Damien Abad : «Nous devons entendre la souffrance au travail de ce personnel hospitalier»
Politique Damien Abad : «Nous devons entendre la souffrance au travail de ce personnel hospitalier»
Les hôpitaux de France asphyxiés par une dette colossale
Santé Les hôpitaux de France asphyxiés par une dette colossale
Manifestation Salaires décriés, surcharges de travail... le malaise perdure à l’hôpital

Ailleurs sur le web

Derniers articles