Etats-Unis : elle découvre que son mari la trompe en lisant la critique d'un restaurant

«Eh bien, Tom, votre dernière critique est illustrée par une photo de mon mari dînant avec une femme qui n’est pas moi !», a écrit une femme au journaliste américain Tom Sietsema. «Eh bien, Tom, votre dernière critique est illustrée par une photo de mon mari dînant avec une femme qui n’est pas moi !», a écrit une femme au journaliste américain Tom Sietsema.[DON EMMERT / AFP]

Une façon inattendue d'apprendre un adultère. Aux Etats-Unis, une femme a eu la désagréable surprise de découvrir que son mari la trompait en lisant la critique d'un restaurant dans le journal The Washington Post.

C'est le journaliste du Washington Post auteur de cet article, Tom Sietsema, qui a lui-même relayé cette histoire étonnante sur son compte Twitter la semaine dernière. Il a partagé une capture d'écran d'une séance de questions-réponses en ligne avec ses lecteurs, et plus précisément d'un message qui a particulièrement retenu son attention.

«Eh bien, Tom, votre dernière critique est illustrée par une photo de mon mari dînant avec une femme qui n’est pas moi !», écrit la mystérieuse interlocutrice. «Face à cette preuve photographique, il a avoué avoir une liaison. J’ai juste pensé que vous seriez amusé d’apprendre le rôle que vous avez joué dans le drame. En ce Thanksgiving, je vous suis reconnaissante d’avoir dénoncé un infidèle !», poursuit-elle.

Une révélation qui a perturbé le journaliste. A cette femme, il a donc répondu : «S’il vous plaît, dites-moi que c’est une plaisanterie. Je détesterai savoir ce que j’ai fait.» Avant d'accompagner son post Twitter relayant la capture d'écran par un avertissement : «Infidèles, prenez garde !»

Tom Sietsema a également partagé sa mésaventure sur Instagram, indiquant que les lecteurs du Washington Post étaient en train d'éplucher ses dernières critiques pour trouver la photo en question et ainsi découvrir si cette histoire était vraiment authentique.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles