Canada : un égout déverse du sang contaminé dans l'océan depuis 2 ans

Les poissons se font de plus en plus rares dans ces eaux. Les poissons se font de plus en plus rares dans ces eaux. [Capture d'écran Twitter/@MelanieNagyCTV]

A l'automne 2017, le photographe Tavish Campbell avait dévoilé des images d'un tuyau qui rejetait du sang au large de l'île de Vancouver (Canada). Deux ans plus tard, de nouvelles photos montrent que le conduit est toujours en activité.

En 2017, le photographe avait enfilé sa panoplie de plongée et s'était mêlé aux saumons sauvages au fond du passage Discovery (Colombie-Britannique). Il était persuadé que les tuyaux d'évacuation d'une usine de transformation de poisson des environs y rejetaient ses eaux usées.

Ce qu'il avait découvert dépassait ses inquiétudes : le conduit déversait des litres d'un mélange de sang, d'écailles et de vers intestinaux. «Nous devons faire plus» pour protéger les saumons sauvages d'Atlantique, avait alors réagi Dominic LeBlanc, ministre des Pêches de l'époque.

Sauf que, deux années plus tard, lorsque Tavish Campbell s'est rendu quatre nouvelles fois au fond du passage en octobre et en novembre derniers, rien n'avait changé. «Revoir tout ce sang, c'était un sentiment très désagréable», a expliqué le photographe à Motherboard. «Mais la déception a rapidement laissé place à l'inquiétude pour la santé des saumons mais aussi toute la côte de la Colombie-Britannique», a-t-il poursuivi.

Les poissons se font de plus en plus rares dans ces eaux. Cette année, seuls 600.000 spécimens sont attendus, contre cinq millions habituellement.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles