Perdu en Alaska, un homme survit près de 3 semaines

Tyson est resté plus de 20 jours perdu dans le froid de l'Alaska. Tyson est resté plus de 20 jours perdu dans le froid de l'Alaska.[© Alaska State Troopers]

Sauvé in extremis. Tyson Steele – un Américain de 30 ans –vivait seul dans une petite maison située Skwentna, en Alaska, lorsque celle-ci a brûlé. Sans moyen de communication, il a dû survivre trois semaines, avant d'être finalement secouru.

S'il a toujours été heureux de vivre au milieu de la nature sauvage, le trentenaire n'avait pas prévu – au beau milieu du mois de décembre – qu'un morceau de carton laissé dans son poêle ne s'envole sur le toit de sa cabane et ne vienne enflammer et entièrement brûler sa petite cabane.

Téméraire mais pas inconscient, Tyson Steel – dont le plus proche voisin se trouve à plus de 30 km – n'a pas risqué sa vie en parcourant ce chemin seul dans la neige et a préféré rester là où il était, attendant d'être secouru.

Pendant près de trois semaines, il a donc dû faire face à des températures négatives et à des conditions météorologiques extrêmes seulement vêtu d'un jogging, de bottes sans chaussettes et d'un pull en laine épais. Pour manger, il n'avait que quelques boîtes de conserves ayant échappé aux flammes, et s'abritait la nuit dans une tente faite de débris récupérés sur sa cabane détruite.

C'est alors qu'il a eu l'idée de tracer le mot «S.O.S» dans la neige, afin d'être repéré de loin si un avion venait à survoler la région. Une bonne idée qui s'est finalement avérée payante pour le jeune aventurier. Il a eu la chance qu'un hélicoptère de l'Alaska State troopers, la police de la région, passe par là.

Les forces de l'ordre ont alors aperçu son message et se sont posées pour le secourir, in extremis. Loin d'être choqué par sa mésaventure, Tyson Steele n'aurait demandé que deux choses : prendre une douche et manger chez McDonald's.

Désormais remis de ses émotions et en bonne santé, ce trentenaire a juste prévu de retrouver sa famille à Salt Lake City (Utah), avant de retourner vivre chez lui, en Alaska.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles