L'inoxydable Indochine au Stade de France

Nicola Sirkis, d'Indochine, le 26 juin 2010 au Stade de France, à Saint-Denis [Miguel Medina / AFP/Archives]

La new wave bleu blanc rouge est bien vivante. C’est ce que veut montrer le groupe Indochine en remplissant ce week-end deux Stade de France (il reste encore des places), après une tournée dans quarante Zénith de l’Hexagone.

 

Plus de trente ans de carrière, et le leader Nicola Sirkis arbore toujours son look d’adolescent gothique. Et le public de répondre présent. Depuis son tonitruant retour avec J’ai demandé à la lune en 2002, Indochine tutoie les sommets.

A noter, ce soir en première partie, le groupe dark wave Trust, qui a livré une performance épatante au Nouveau Casino il y a deux semaines.

 

Indochine, ce soir et demain, Stade de France, Saint-Denis (93).

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles