Björk chante la rupture

La chanteuse islandaise Björk revient avec Vulnicura. [(C) INEZ AND VINOODH]

Alors qu'elle fait l'objet d'une grande rétrospective au Museum of Modern Art de New York, Björk sort un nouvel album studio baptisé Vulnicura. Un opus fait de peine et d'amour.

 

Plus qu’une chanteuse, Björk est un ovni musical, sans cesse à la recherche de l’excellence, poussant l’expérimentation jusqu’à ses limites. 

Après son projet multimédia Biophilia (2011), parfois difficile d’accès, la chanteuse islandaise revient avec l’opus Vulnicura, profond et grave, où sa voix devient instrument et se mêle à la puissance des cordes et aux sons électroniques. 

 

Neuf titres

Cet opus a pour thème la séparation amoureuse, la douleur qui en découle et la guérison, lente, longue mais nécessaire, qui s’ensuit. Björk a voulu exorciser ses peines, évoquant sa rupture avec son compagnon, l’artiste contemporain Matthew Barney, dans ce disque sorti prématurément sur iTunes en janvier, après un piratage sur le Net. 

Alors que le Museum of Modern Art de New York (MoMA) lui consacre actuellement une rétrospective, Björk livre neuf titres qui font office de renaissance, et dont une partie a été produit par le Vénézuélien DJ Arca. 

Vulnicura, Björk (Believe).

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles